Pitso Mosimane, le pharaon sud-africain

·1 min de lecture

Le 11 février dernier et pour la première fois depuis 2006, Al Ahly décrochait la médaille de bronze à l'occasion de la Coupe du monde des clubs, s'imposant au tirs au but face aux Brésiliens de Palmeiras. Un exploit retentissant qui consacrait le travail d'un homme : Pitso John Mugabe Hamilton Mosimane. Cinq mois plus tard, le voici prêt à emmener les Rouge et Blanc décrocher une deuxième C1 consécutive, sa troisième sur le plan personnel.

Jugé "trop gros" par son sélectionneur


Avant d'entamer cette richissime vie d'entraîneur, le natif de Kagiso, dans la province de Gauteng, lance son parcours à la fin des années 1980, sillonnant les pelouses sèches de Premiership. Footballeur amateur dans le petit club des Rockville Hungry Lions, celui que l'on surnomme "Jingles" est repéré en 1982 par Stanley…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles