Plainte pour viol: plus aucun joueur grenoblois en garde à vue

Le procureur de la République de Bordeaux a annoncé, ce jeudi soir, la levée de la garde à vue des trois rugbymen de Grenoble encore entendus dans le cadre de l’affaire de viol présumé sur une jeune femme, dans la nuit du 11 au 12 mars.

Plus aucun rugbyman grenoblois n’est en garde à vue, ce jeudi soir. Après avoir libéré Peter Kimlin, Dylan Hayes et Chris Farrell mercredi, la justice a levé la garde à vue des trois autres joueurs encore entendus dans l’affaire de viol présumé en réunion sur une jeune femme, dans la nuit du 11 au 12 mars à Bordeaux. Le Français Loïck Jammes, l’Irlandais Denis Coulson et le Néo-Zélandais Rory Grice ont donc été relâchés, en attendant la suite de l’enquête.

A lire aussi >> Plainte pour viol: garde à vue prolongée pour trois joueurs de Grenoble

« Dans le prolongement des informations déjà communiquées sur cette affaire de viol présumée, le parquet de Bordeaux souhaite préciser que les trois mesures de garde à vue qui avaient été prolongées ce jeudi matin ont été levées au cours de l’après-midi, indique un communiqué de Marie-Madeleine Alliot, procureur de la République. L’enquête va se poursuivre dans les prochains jours sous la forme préliminaire, afin de recueillir des éléments complémentaires utiles à la manifestation de la vérité. A l’issue, le parquet de Bordeaux appréciera les suites à donner. »

A lire aussi >> Six rugbymen du FC Grenoble en garde à vue après une plainte pour viol 

Une accusation de viol en réunion

Ces six joueurs grenoblois ont été entendus dans le cadre de l’enquête ouverte suite à la plainte d’une jeune femme de 21...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages