Plaintes d'Alexandre Lapandry : l'ASM estime n'avoir « pas commis la moindre faute »

L'ASM Clermont est visée par quatre plaintes au pénal. (S. Boué/L'Équipe)

Poursuivie par quatre plaintes au pénal par l'ancien international Alexandre Lapandry, contraint de mettre un terme à sa carrière à la suite d'un AVC, l'ASM Clermont-Auvergne a réagi ce lundi par la voie d'un communiqué.

Visée par quatre plaintes au pénal par son ancien troisième-ligne et capitaine Alexandre Lapandry pour « mise en danger de la vie d'autrui et blessures involontaires », « faits de violences psychologiques et de harcèlement », « faux et usage de faux » et « violation de l'employeur à son obligation de sécurité et de résultats », l'ASM Clermont-Auvergne a décidé de réagir à ces accusations. Lapandry avait été contraint de mettre un terme à sa carrière en 2020 à la suite d'un AVC.

Dans un communiqué, le club clermontois a précisé n'avoir eu « aucune confirmation officielle concernant ces dépôts et par conséquent nous n'avons évidemment pas accès au contenu de ces plaintes ». Et affirme n'avoir commis aucune erreur sur le cas d'Alexandre Lapandry. « La seule réponse que nous apportons, aujourd'hui (lundi), est que l'ASM Clermont Auvergne ne saurait voir sa responsabilité engagée à quelque titre que ce soit, n'ayant pas commis la moindre faute. »

lire aussi : Lapandry : « On ne me prenait pas au sérieux »