« Que du plaisir » pour Elohim Prandi après la victoire du PSG en Coupe de France

Elohim Prandi. (Fabien Boukla/Presse Sports)

L'arrière parisien apprécie le doublé Coupe-Championnat réalisé par son équipe cette saison, qu'il ne juge pas « parfaite » pour autant après l'élimination en Ligue des champions.

Nikola Karabatic, arrière du Paris-Saint-Germain, après la victoire en Coupe de France : « On fait une saison quasi parfaite sur le plan national avec 30 victoires en 30 matches. On bat Nantes à Bercy juste avant les vacances, c'était hyper important de gagner pour bien clôturer cette saison. On a pas mal de joueurs qui partent, des historiques, donc on voulait vraiment fêter ça dignement avant de partir en vacances. On a très bien joué, on a dominé du début à la fin. C'était défensif en début de match, mais une fois que la machine s'est mise en place en attaque, on a creusé l'écart. Ça a été maîtrisé, on a fait un très gros match collectif, surtout en défense, avec Vincent (Gérard) qui fait un très gros match, donc je suis très fier de notre prestation. »

Elohim Prandi, arrière du Paris-Saint-Germain : « La saison est dure, avec des blessures, des aléas, des matches compliqués. (Il souffle.) Il faut se faire mal et ce n'est que du plaisir quand on propose un jeu pareil. Une saison parfaite ? Je dirais à 80 %... Il manque deux trophées, la Coupe de la Ligue (défaite en demi-finales face à Chambéry) et la Ligue des champions (élimination en quarts de finale). Mais la Ligue des champions, c'est très, très (il insiste) dur. Ça fait longtemps que Paris a « touché » Cologne (lieu du Final Four), avant que j'arrive... Les saisons sont longues et la perfection n'existe pas. Il ne manque que ce trophée de la Ligue des champions pour la vitrine et j'espère qu'on va vite aller le chercher. »

Mickaël Robin, gardien de Nantes

« Pour battre le PSG, il faut faire un grand match, être audacieux, ne faire aucune erreur »

Mickaël Robin, gardien de Nantes : « Je suis très déçu parce que je trouve qu'on n'a pas fait ce qu'il fallait, on n'a pas fait un bon match. Ce n'est pas qu'on manque d'investissement ou d'engagement, car on avait très envie, mais on a été un peu naïfs. Pour battre le PSG, il faut faire un grand match, être audacieux, ne faire aucune erreur. Et malheureusement, j'ai le sentiment que c'était plus un Nantes moyen qui a perdu qu'un très grand Paris qui a gagné. On ne les a pas poussés dans leurs retranchements. C'est le PSG, ils sont très forts, ils exploitent la moindre erreur. Mais il y a beaucoup de déception car je pense qu'on aurait pu faire mieux, donc j'ai des regrets. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles