Plan de relance, sport amateur, Mediapro... Roxana Maracineanu a défendu le budget du Sport devant une commission du Sénat

Louise Gerber
·1 min de lecture

• Plan de relance

"Dernière roue du carrosse, parent pauvre." Lors de l'audition de mardi, les membres de la commission étaient unanimes : l'enveloppe accordée au sport est jugée insuffisante. Pour Jean-Jacques Lozach, sénateur socialiste et président de la mission d’information sur le fonctionnement et l’organisation des fédérations sportives qui a remis un rapport sur la question en septembre, "l'économie du sport est à genoux." Comme d'autres sénateurs, il a utilisé la comparaison avec l'argent versé à la culture :"Donner 2 milliards d'euros au monde culturel et seulement 120 millions au sport, la réponse est très inégalitaire."

Pour Roxana Maracineanu, le plan de relance, qui consacre 122 millions d'euros sur deux ans à l'Agence du sport (ANS), est "une cerise sur le gâteau. Il n'y a que l'aéronautique et le sport qui ont eu un plan de relance spécifique, thématique", a souligné l'ancienne nageuse. "Cette enveloppe est très significative pour l'ANS, dont le budget augmente de 20% cette année."
Interrogé par le sénateur Michel Savin (LR) sur la décomposition de ce plan de relance, Roxana Maracineanu a indiqué que 50 millions d'euros reviendraient à la rénovation thermique du bâti, 40 millions seraient investis dans des...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi