Plan social : Après Google, Meta ou Microsoft, Spotify supprime 6 % de ses effectifs

licenciements - Si Spotify a été ponctuellement rentable, le groupe basé à Stockholm accuse régulièrement des pertes depuis plusieurs années

Un nouveau géant du numérique prévoit des licenciements. Le numéro un mondial des plateformes audio, Spotify, a annoncé, ce lundi, la suppression de 6 % de ses effectifs, soit près de 600 postes. Le plan de licenciement est le plus gros de la jeune histoire du fleuron suédois au demi-milliard d’utilisateurs, start-up fondée en 2006 à Stockholm et devenu un des rares grands noms européens de la tech.

Dans un message destiné aux employés et publié en ligne, son patron de 39 ans, Daniel Ek, a reconnu « un changement de culture » après des années de priorité à la croissance avant les profits. « Avec le recul, j’ai été trop ambitieux en investissant plus vite que notre croissance de chiffre d’affaires », a reconnu le directeur général et cofondateur de Spotify. « Pour cette raison, nous réduisons nos effectifs d’environ 6 % à travers le groupe », explique le patron du groupe coté à New York. Des entretiens individuels vont avoir lieu avec les employés concernés ce lundi, a-t-il précisé. Le plan social devrait coûter 35 à 45 millions de compensations.

Si Spotify a été ponctuellement rentable, le groupe basé à Stockholm accuse régulièrement des pertes depuis plusieurs années, malgré une croissance fulgurante du nombre de ses abonnés et une avance sur ses concurrents comme Apple Music(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
« J’ai trouvé la faille dans vot’ système »… Lorenzo casse Spotify et Deezer avec son nouvel album
« Je ne pense pas être un ringard ou un bobo… » Ils achètent encore des CD et ils assument
Angèle, JuL, Ninho… Découvrez les artistes les plus écoutés sur Spotify en 2022