Plusieurs champions du monde de retour au meeting de Monaco

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Sydney McLaughlin. (F. Faugère/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Deux semaines après les Mondiaux d'Eugene, une dizaine de champions du monde feront leur retour au meeting Herculis de Monaco, le 10 août prochain, parmi lesquels Noah Lyles et Sydney McLaughlin.

Le traditionnel Meeting Herculis, qui se déroulera le 10 août au Stade Louis II de Monaco, sera l'occasion pour plusieurs champions de monde d'effectuer leur retour à la compétition.

Sur 100 m, les Jamaïquaines Shelly-Ann Fraser-Pryce et Shericka Jackson se retrouveront pour un remake de la finale des Championnats du monde, remportée par la première. Chez les hommes, Noah Lyles, habitué du meeting, sera présent sur 200 m, en plus de Grant Holloway sur 110 m haies.

Certains records du meeting en sursis

Comme ses deux compatriotes, Sydney McLaughlin, reine incontestée du 400 m haies après avoir explosé son record du monde à Eugene (50''68), reviendra en Principauté pour la première fois depuis 2019, où elle s'était imposée en 53''32. Cette année, elle pourrait faire tomber le record du meeting monégasque, détenu depuis 2009 par Lashinda Demus (en 52''63).

lire aussi

Records en série pour Sydney McLaughlin, titrée sur 400 m haies aux Mondiaux d'Eugene

À noter, également, la présence de Norah Jeruto sur le 3 000 m steeple, qui s'est imposée en 8'53''03 aux Mondiaux, et de Faith Kipyegon, double championne olympique et du monde sur 1 500 m. Du côté du triple saut, Yulimar Rojas, détentrice du record du monde en salle avec 15,74 m, visera le record du meeting réalisé par Caterine Ibargüen en 2014 (avec 15,31 m).

Au saut en hauteur, le triple champion du monde Mutaz Barshim a rendez-vous avec l'Italien Gianmarco Tamberi, 4e dans l'Oregon. Pour rappel, les deux hommes avaient décidé de se partager la médaille d'or à Tokyo. Enfin, au javelot, les regards seront tournés vers Kelsey-Lee Barber, qui a conservé son titre mondial à Eugene avec un jet à 66,91 m.

lire aussi

Toute l'actualité de l'athlétisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles