La pole pour Bagnaia au GP d'Espagne, Quartararo 2e temps, Zarco 6e

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Fabio Quartararo et Francesco Bagnaia (J. Prévost/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Meilleur temps de la Q2, Francesco Bagnaia partira en tête dimanche lors du Grand Prix d'Espagne. Fabio Quartataro le suivra de près (2e). Johann Zarco a arraché la deuxième ligne (6e).

Comme ne le veut pas la tradition sur ce circuit de Jerez où Fabio Quartararo avait obtenu les quatre dernières poles positions, Francesco Bagnaia a réalisé le meilleur temps des qualifications du Grand Prix d'Espagne, ce samedi. L'Italien de Ducati a réalisé une boucle magistrale en 1'36''170, pulvérisant de cinq dixièmes de seconde le record du tour qui appartenait à Maverick Vinales.

Fabio Quartararo sur Canal +

« La mission est remplie, même si je n'avais pas prévu d'être à une demi-seconde du premier en étant en première ligne »


Face à cette démonstration, Quartararo (Yamaha) n'a pas pu lutter. Le champion du monde a quand même réalisé le deuxième chrono (à 0''453), ce qui annonce un sacré duel dimanche dès le départ de la course (14 heures).

« La mission est remplie, même si je n'avais pas prévu d'être à une demi-seconde du premier en étant en première ligne, a réagi le Français sur Canal +. Mais ce n'est pas grave. Le plus important, c'est dimanche. On va rester tranquille, on sait où il faudra attaquer. »

Zarco était passé par la Q1

Sur le fil, Aleix Espargaro (Aprilia) s'est fait une place sur ce podium provisoire (à 0''763). Jack Miller (Ducati, à 0''879) et Marc Marquez (Honda, à 0''975) ferment le top 5 des qualifications. Juste derrière apparaît Johann Zarco, qui a trouvé une clé en fin de séance (à 1''050). Un heureux dénouement pour le Français de Pramac, qui avait dû passer par le repêchage des qualifications.

« Ça m'embêtait de passer par la Q1, racontait Zarco. En Q2, j'ai eu une petite amélioration sur le dernier tour qui m'a fait gagner quelques places. Je reste un peu contrarié quand même car je ne suis pas super à l'aise sur la moto, je vois qu'il me manque quelque chose. C'est dur à trouver, mais il y a du positif. »

lire aussi

Le classement des qualifications

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles