En pole sur ses terres, Miguel Oliveira veut "finir le travail"

Vincent Lalanne-Sicaud
·3 min de lecture

était très attendu ce week-end au Portugal, pour la première course du MotoGP dans son pays natal depuis 2012. Après les deux premières journées, le pilote du team Tech3 fait plus que répondre aux attentes, avec sa première pole dans la catégorie, ce qu'un pilote portugais n'avait jamais connu à ce niveau. Après avoir décroché son premier succès au Red Bull Ring, sur les terres de KTM, il vise maintenant la victoire dans sa propre course à domicile à Portimão.

"Je me sens bien", a déclaré Oliveira en conférence de presse. "Décrocher ma première pole sur mon Grand Prix à domicile, après de nombreuses années sans course ici, c'est un sentiment particulier. Évidemment, on veut bien faire demain et finir le travail, mais on a de gros concurrents et on doit rester concentrés pour la course."

Lire aussi :

Qualifs - Oliveira s'offre la pole à domicile !

Rapide sur un tour, Miguel Oliveira a aussi également affiché un rythme prometteur pour la course et Franco Morbidelli, deuxième sur la grille de départ, a jugé l'auteur de la pole "difficile à suivre" dans les relais longs. Oliveira reste prudent sur ses chances de succès, les équipes n'ayant aucun historique sur lequel s'appuyer pour anticiper la dégradation des pneus dans les derniers tours.

"Je me sens bien, c'est sûr. Mon rythme semble très prometteur pour demain. On a eu quatre types de pneus à tester tout en travaillant sur les réglages de la moto. Ce n'est pas facile, et je pense que nous abordons tous la course sans savoir ce qu'il en sera après 15 tours, mais je suis détendu. Je me sens très bien sur la moto donc je pense que je peux être constant durant toute la course."

Oliveira doute de pouvoir creuser l'écart

Miguel Oliveira aimerait creuser rapidement un écart sur ses rivaux après le départ, mais il ne sait pas encore si un tel scénario est réaliste : "C'est dur à dire, parce qu'on n'a jamais fait de course ici. Pour s'échapper, il faut que beaucoup d'éléments favorables soient réunies. Évidemment, c'est bien de gagner comme ça, on est plus détendu. Je pense qu'on a de gros concurrents. Après 15 tours, je ne sais vraiment pas ce qu'il va se passer avec les pneus, donc il faut être optimiste et confiant, mais pas trop."

Lire aussi :

Quartararo espère un top 5 pour sa dernière course avec Petronas

Malgré la situation inédite d'une course à domicile et d'une première pole en MotoGP, Miguel Oliveira assure qu'il ne ressent pas un poids supplémentaire sur ses épaules. Il veut au contraire se réjouir de cette opportunité peut-être unique, le circuit de l'Algarve n'étant que réserviste dans le calendrier 2021, pour offrir un bon résultat à ses supporters.

"Je ne le vois pas comme une pression supplémentaire. Pour moi, c'est un privilège de pouvoir rouler ici. C'est tout. Je veux être bon, je veux prendre du plaisir. Le fait qu'on roule au Portugal rend ça particulier pour moi. Il faut que je prenne du plaisir. Je le vois comme ça."

"Les sensations sont évidemment particulières, en signant une pole ici", a-t-il ajouté. "En particulier parce qu'actuellement, il ne se passe pas beaucoup de choses dans le monde du sport [au Portugal]. Les gens veulent des émotions ici, donc c'est très bien."