La police britannique au Qatar pour aider les forces de l'ordre locales

La police britannique sera présente au Qatar pour la Coupe du monde. (M. Leech/Presse Sports)

Les autorités britanniques ont annoncé ce mardi que leurs forces de police se rendraient au Qatar pour la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre) dans le but de faire tampon entre ses supporters (anglais et gallois) et la police locale, et non pour se substituer à elle.

Les policiers britanniques, qui seront dépêchés au Qatar pendant la Coupe du monde (20 novembre-18 décembre) pour encadrer les supporters anglais et gallois, auront un rôle bien précis. Une quinzaine d'officiers de liaisons avec les supporters seront notamment là pour faire le « tampon » entre les fans et les forces de l'ordre locales, là où « il y aurait un risque que les limites soient franchies » a expliqué, ce mardi, le chef de la police du Cheshire, Mark Roberts.


lire aussi

Qatar : les travailleurs migrants se plaignent des salaires impayés

« Nous ne serons pas là-bas pour être une police de la morale, nous serons là pour dire : ''Vous commencez à attirer un peu l'attention, calmez vous un peu parce que nous ne voudrions pas que vous soyez confrontés à un autre style de maintien de l'ordre'' », a-t-il détaillé, alors que quelque 3 à 4 000 Anglais et 2 à 3 000 Gallois, dont les équipes s'affronteront dans le groupe B, sont attendus, ce nombre pouvant être augmenté par des expatriés résidant dans la région et s'accroître au fil des tours.


La consommation d'alcool limitée à certaines zones

Le nombre total de policiers envoyés n'a pas été précisé, mais certains seront sur le terrain à la fois pour observer et collecter des informations qui seront transmises aux responsables qataris et pour encadrer les groupes. « C'est une Coupe du monde dans une partie du monde différente avec une culture très différente et je pense que l'une de mes craintes est que des supporters qui n'ont aucune intention de commettre un délit ou de créer des problèmes puissent agir par inadvertance d'une manière qui soit inappropriée ou attire négativement l'attention », a-t-il détaillé.

Des comportements tolérés en Europe pourraient être ainsi interprétés différemment par les forces de l'ordre locales. « Juste parce que des gens sont bruyants, sautent sur place et chantent dans une langue différente ne signifie pas qu'ils sont agressifs, a-t-il expliqué, soulignant que la consommation d'alcool sera limitée à certaines zones et que se mettre torse nu sera interdit. Ce ne sera pas à nous de juger si ce qu'ils font est bien ou pas. Nous voulons seulement prendre soin des supporters. »


lire aussi

Toute l'actualité du football