Politique : « La transidentité a été une bénédiction », explique Marie Cau, maire d’un village nordiste

Politique : « La transidentité a été une bénédiction », explique Marie Cau, maire d’un village nordiste

20 MINUTES AVEC - Marie Cau, la première personne ouvertement trans à être devenue maire en France, sort un livre, « Madame le maire », chez Fayard

Il y a des élections dans des petits villages qui sont à marquer d’une pierre blanche. Celle de Marie Cau est de celles-là. Le 23 mai 2020, elle a été élue maire de Tilloy-lez-Marchiennes, 500 habitants et habitantes, dans le Nord. Rien d’incroyable. Sauf que ce jour-là, elle n’est pas seulement devenue maire, mais la première personne ouvertement trans élue maire en France. Un symbole dans un pays où l’égalité des droits n’est toujours pas acquise, malgré des progrès. Deux ans plus tard, Marie Cau se défend vigoureusement d’être une militante LGBT, mais sort un livre, Madame le maire*, qui prend presque la forme d’une autobiographie. 20 Minutes l’a rencontrée.

Qu’est ce qui vous a donné envie de partager votre récit ? Est-ce lié à l’intérêt qu’a suscité votre élection ?

Oui, tout à fait. Je ne voulais initialement pas écrire un livre. Lorsqu’on est une personne trans, on n’a pas envie de s’exposer. On est plutôt habitué à se masquer. Mais d’un autre côté, j’ai eu tellement de retours positifs sur mon élection que je me suis dit : « pourquoi pas ? » Puisque visiblement, c’est utile pour certains de voir des exemples de « normalité positive », si on peut dire ça comme ça. Des témoignages de personnes dans le passé m’ont aidée à comprendre, (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Transgenre, soutiens (ou pas)... Tout comprendre à « l'affaire du Planning familial »
Coccinelle : Qui était cette artiste et icône transgenre des années 1950 ?
La PMA pour les hommes transgenres en question devant le Conseil constitutionnel