Portland surprend Dallas, Nikola Jokic libère les Nuggets au buzzer

Les Blazers de Damian Lillard se sont imposés face à Dallas. (B. Hemmelgarn/Presse Sports)

En l'absence de leur star Luka Doncic, les Mavericks sont tombés sur le parquet de Portland (140-123). De son côté, Nikola Jokic a permis aux Nuggets de s'imposer à la dernière seconde à Orlando (119-116).

Portés par un Damian Lillard en forme (40 points, 6 passes), les Portland Trail Blazers ont remporté une 21e victoire cette saison en dominant Dallas (140-123) ce dimanche. Derrière leur arrière de 32 ans, Jerami Grant, Jusuf Nurkic et Anfernee Simons se sont signalés avec 20 points chacun pour assurer un deuxième succès de suite face aux Mavericks, après le succès de la veille (136-119).

Attraction principale de Dallas (et de la NBA), Luka Doncic était absent, en raison d'une douleur à la cheville gauche, après n'avoir inscrit « que » 15 points lors du match de samedi, son plus bas total cette saison. Lillard a alors pris toute la lumière, empilant les lancers francs (16/16) et se montrant solide derrière la ligne (4/9 à trois points).

Pour compenser l'absence de Doncic, Spencer Dinwiddie (28 points, 9 passes) et Jaden Hardy (25 points, son record en carrière) ont bien tenté de porter Dallas. De retour après une blessure à la cheville, Christian Wood s'est aussi démené (23 points, 16 rebonds). Mais cela n'a pas suffi pour renverser un Portland très sérieux.

Si les Trail Blazers ne menaient que 106-103 au début du dernier quart-temps, ils ont violemment accéléré pour s'offrir une fin de match facile. Dans une avalanche de paniers à trois points, Lillard et ses coéquipiers, Nurkic en tête, ont porté le score jusqu'à un 130-107 à quatre minutes du buzzer. À noter que Frank Ntilikina a disputé 22 minutes avec les Mavericks, récoltant 2 points, 2 rebonds et 7 passes.

lire aussi : Classement de la Conférence Est

Nikola Jokic en sauveurD'un incroyable shoot à trois points, Nikola Jokic a offert la victoire aux Nuggets sur le parquet d'Orlando (119-116). Avant de signer ce tir décisif, le pivot serbe de Denver n'avait pas réalisé le match le plus éclatant de sa carrière au niveau statistique, accomplissant tout de même un joli triple-double (17 points, 10 rebonds, 14 passes).

Mais l'exceptionnel point final qu'il a offert à la partie de dimanche le conforte un peu plus dans une position de favori au titre de MVP, qu'il a déjà remporté ces deux dernières saisons. Premiers de la Conférence Ouest, les Nuggets ont aussi pu compter sur Aaron Gordon (25 points, 8 rebonds) et Jamal Murray (18 points, 7 passes) pour lancer Denver sur la route du succès, notamment lors des deux premiers quart-temps.

Les Floridiens sont ensuite bien revenus dans la partie, bien aidés par l'efficacité offensive de Markelle Fultz (20 points), Franz Wagner (19 points) et Paolo Banchero (18 points). Orlando menait même 115-112 à une minute de la fin. Mais la magie de Jokic a fini par avoir raison de la révolte du Magic.

lire aussi : Toute l'actualité de la NBA