Le Portugais Pedro Pichardo champion du monde du triple saut, Jean-Marc Pontvianne 8e

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le champion olympique portugais Pedro Pichardo est devenu samedi champion du monde avec un bond à 17,95m. Jean-Marc Pontvianne termine 8e avec 16,86 m.

Pedro Pichardo n'a pas traîné pour assommer la finale du triple saut. En atterrissant à 17,95 m (+ 0,3 m/s) dès son premier essai, le Portugais avait fait un énorme pas vers la médaille d'or, un an après celle gagnée aux JO de Tokyo. Aucun adversaire n'a réussi à faire mieux, et c'est avec cette meilleure performance mondiale que Pichardo monte sur la plus haute marche du podium, suivi par le Burkinabé Hugues-Fabrice Zango (17,55 m ; + 1,4 m/s) et le Chinois Yaming Zhu (17,31 m ; -0,8 m/s).

lire aussi

Les résultats des Mondiaux

Seul Français qualifié en finale, Jean-Marc Pontvianne - qui avait été repêché à la suite du forfait de Melvin Raffin - a connu un concours très délicat puisqu'il a mordu cinq de ses six tentatives. Le seul mesuré, à 16,86 m (-0,7 m/s), lui vaut de prendre la 8e place.

« Trop d'essais encore mordus, à l'image de ma saison, expliquait Pontvianne. Après, il y a beaucoup de progrès sur le plan psychologique, sur le plan physique, sur ce que je suis capable de produire dans une finale. Il y a des sauts qui sont vraiment intéressants, malheureusement ils sont mordus, voilà pourquoi je suis huitième. »

lire aussi

Kevin Mayer 6e à la fin de la première journée, Damian Warner abandonne

lire aussi

Toute l'actualité des Mondiaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles