Le Portugal maîtrise l'Uruguay avec un doublé de Bruno Fernandes et fonce en huitièmes

Le Portugal maîtrise l'Uruguay avec un doublé de Bruno Fernandes et fonce en huitièmes

Le Portugal s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde, ce lundi, grâce à un doublé de Bruno Fernandes contre l'Uruguay (2-0). La Céleste devra gagner son dernier match contre le Ghana pour se qualifier.

Le film : 2-0Le Portugal s'est encore fait peur en fin de match, mais il a encore tenu bon, face à l'Uruguay cette fois (2-0), ce qui lui permet de rejoindre la France et le Brésil parmi les équipes qualifiées en huitièmes de finale. Pour ce faire, les hommes de Fernando Santos ont peu ou prou réitéré le scénario du premier match face au Ghana (3-2), avec une entame maîtrisée, une ouverture du score vers l'heure de jeu et une perte de repère dans le dernier quart d'heure qui aurait pu coûter cher.

La prestation d'ensemble apparaît tout de même plus aboutie. Au final, le plus gros point noir de la soirée restera la sortie sur blessure de Nuno Mendes avant la pause, le latéral parisien semblant souffrir d'une blessure musculaire.

lire aussi : Résultats et classement du groupe H

Mieux armée, la Seleçao s'est montrée entreprenante, sans pour autant se procurer pléthore d'occasions, à l'exception du doublé de Bruno Fernandes (voir par ailleurs). Pour le reste, Joao Felix a été le seul portugais dangereux. L'attaquant de l'Atlético a alerté la défense sur une frappe qui a été contrée de justesse par Gimenez (16e). Il a ensuite manqué le cadre après avoir été idéalement décalé par Bernardo Silva (52e). Deux ratés sans conséquence.

L'Uruguay n'était pas dans l'obligation de gagner ce lundi soir, et cela s'est trop ressenti. La Céleste avait ainsi décidé de jouer la prudence, se contentant peut-être d'un deuxième match nul, avant de tout miser sur la dernière journée. Une attitude qui correspond parfaitement à son style de jeu conservateur mais qui n'a pas été suivi d'effets. Elle a accepté la domination de son adversaire sans broncher, abandonnant le ballon et espérant un exploit individuel. Il n'était pas loin d'arriver sur un slalom de Bentancur mais le milieu de terrain a tiré sur Costa après avoir effacé trois défenseurs (33e).

lire aussi : Toute l'actualité de la Coupe du monde

La Céleste s'est réveillée trop tard, après l'ouverture du score. Les entrées de Suarez et Gomez, à la place de Cavani et Nunez qui n'ont pas pesé, ont dynamisé l'ensemble. Ils ont offert cinq minutes de folie mais le premier a raté une frappe à bout portant (78e) tandis que le second a trouvé le poteau (75e). De Arrascaeta a également raté un piqué face au gardien (79e). Résultat : les Uruguayens se retrouvent derniers du groupe H et ils voient la qualification s'éloigner. Pour rallier les huitièmes, ils devront battre le Ghana tout en faisant mieux que la Corée du Sud, qui affrontera le Portugal dans le même temps.

Le fait : la connexion Fernandes-Ronaldo fait moucheDepuis le passage de Cristiano Ronaldo à Manchester United, la cohabitation avec Bruno Fernandes apparaissait difficile, voire impossible. L'entame de la Coupe du monde permet d'y voir plus clair sur l'entente entre les deux hommes. Les deux leaders offensifs portugais ont réussi à tirer leur épingle du jeu contre le Ghana. Et ils ont été décisifs, ce lundi, sur l'ouverture du score face à l'Uruguay. Fernandes a distillé un centre plongeant vers CR7 depuis l'extérieur gauche de la surface. Ce dernier s'est élevé dans les airs et, même s'il ne semble pas avoir prolongé le centre, il a gêné Rochet. Et le ballon s'est logé dans le petit filet du portier uruguayen.

Après la sortie de Ronaldo, le meneur de Manchester United s'est même offert le luxe d'inscrire un doublé, en provoquant puis transformant un penalty dans le temps additionnel. Il n'est pas passé loin du triplé, quelques secondes plus tard, mais sa frappe limpide a heurté le montant droit.