Pourquoi Monaco est passé à côté d'Aubameyang en 2010

A l'été 2010, Pierre-Emerick Aubameyang débarque à Monaco, prêté par l'AC Milan. Mais jugé "maladroit", le Gabonais ne reste que six mois sur le Rocher. Ce mardi (20 h 45), sept ans plus tard, le désormais numéro 17 de Dortmund retrouve le club qui ne lui a pas laissé sa chance.

Tout pour l’attaque ! Ce mardi (20h45), le quart de finale de Ligue des champions entre le Borussia Dortmund (2,1 buts par match) et l’AS Monaco (2,8) s’annonce ultra-offensif. D’un côté, les Falcao, Mbappé et Bernardo Silva. De l’autre, Pulisic, Dembélé, mais surtout la menace Pierre-Emerick Aubameyang, 25 buts en 26 matchs de Bundesliga cette saison, sept sur la scène européenne.

A lire aussi >> Ligue des champions: qui est suspendu pour l'aller et qui risque de l’être pour le retour?

"En match, il était maladroit"

Mais si le Gabonais est devenu l’un des meilleurs buteurs d’Europe depuis son transfert en Allemagne en provenance de Saint-Etienne à l’été 2013, ses débuts étaient bien plus poussifs. Trois ans plus tôt, "PEA" est prêté par l’AC Milan à… l’AS Monaco. 19 matchs de Ligue 1 et deux petits buts plus tard, l’ASM, alors 18e, décide de casser le prêt d’Aubameyang. "En match, il était maladroit", évoque à BFM Sport l’entraîneur d’alors, Guy Lacombe, qui souhaite malgré tout conserver le joueur. "Au bout de deux mois, j'ai demandé à mes dirigeants de lever l'option d'achat, et ils ne l'ont pas fait. J'étais très étonné, mais c'est vrai qu'il n'était pas performant en match".

A lire aussi >> Dortmund-Monaco: Mendy lui aussi forfait ?

Monaco manque le pactol

A l’époque, "Aubame" ne vaut qu’1,7 million d’euros. Cet été, s’il venait à...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages