Pourquoi les Argentins de l'Atlético Madrid ont-ils été sifflés par leurs supporters ?

Rodrigo De Paul rit jaune devant les sifflets du Wanda Metropolitano. (Oscar J. Barroso/Oscar j. barroso / afp7)

Trois champions du monde argentins sont revenus ce jeudi au Wanda Metropolitano. Et ont été accueillis par les sifflets de leurs supporters, leur reprochant des prestations inégales ainsi qu'un manque d'engagement.

Ils s'attendaient probablement à un meilleur accueil. En marge de la victoire de l'Atlético Madrid sur Elche ce jeudi (2-0), trois champions du monde argentins ont signé leur retour dans le Wanda Metropolitano. Rodrigo De Paul, Nahuel Molina et Angel Correa sont ainsi apparus avant la rencontre, médaille autour du cou, pour recevoir un hommage de leurs supporters.

Les trois hommes ont rapidement déchanté lorsque le speaker du stade a annoncé leurs noms. Si Correa a été épargné, une bronca s'est élevée des tribunes lorsque De Paul et Molina ont été introduits. Des sifflets qui se sont poursuivis lorsque les joueurs se sont avancés sur la pelouse, sourire aux lèvres, visiblement forcés d'applaudir leurs supporters. Et qui tranchent avec l'ovation et les chants réservés à Antoine Griezmann, passeur décisif plus tard dans la soirée.

Des performances en dedans en clubMais pourquoi cette différence de traitement ? Selon Marca, les socios reprochent à Molina et De Paul, deux titulaires avec l'Albiceleste, leur manque d'engagement. « Le public ne leur pardonne pas le niveau bien inférieur qu'ils ont à l'Atlético par rapport à l'Argentine, » explique le quotidien.

lire aussi : Karim Benzema (Real Madrid) aborde la reprise avec un esprit de revanche

Recruté pour environ 20 millions d'euros cet été, Molina a du mal à s'imposer avec les Colchoneros. Très offensif avec l'Udinese - il est le défenseur qui a le plus marqué en Europe lors de la saison 2021-2022 - le latéral droit n'a toujours pas été décisif en Espagne. Malgré un temps de jeu conséquent, il n'a pas encore pleinement convaincu Diego Simeone. Avant la trêve, il avait même été remplacé dès la 30e minute face à Majorque, après un début de match catastrophique.

De Paul particulièrement viséLa donne est légèrement différente pour De Paul. Très bon l'année dernière et en phase avec le style de jeu prôné par l'Atlético, le milieu a plus de mal cette saison. S'il reste régulièrement titulaire, il sort souvent à l'heure de jeu et n'a au final disputé que 674 minutes sur les 1350 possibles en Liga.

Surtout, les supporters lui reprochent son manque d'engagement envers le club. Alors que son retour en Espagne a été retardé, officiellement en raison d'une douleur aux ischio-jambiers, il est apparu à la télévision argentine portant sur ses épaules Tini, sa petite amie chanteuse, en plein concert.

En octobre, l'Argentin avait déjà eu une histoire de la sorte. Libéré par l'Atlético pour aller au chevet de son père, gravement malade, des photos du couple dansant lors d'un festival à Miami et se prélassant sur la plage avaient fuité sur les réseaux sociaux. Une trahison pour le public du Wanda Metropolitano, qui ne lui a toujours pas pardonné. Et ne semble pas près de le faire.

lire aussi : Toute l'actualité de la Liga