Mais pourquoi les attaquants de la Nazionale galèrent-ils autant ?

·1 min de lecture

Les statistiques dans le football n'expliquent évidemment pas tout. Mais parfois, elles peuvent être l'indicateur de quelque chose qui cloche. Depuis son titre de champion d'Europe décroché à Wembley le 11 juillet dernier, l'Italie a disputé 6 matchs officiels, 4 en qualifications au Mondial, et 2 en Ligue des nations. Si le bilan de 2 victoires, 3 nuls et 1 défaite n'est ni enthousiasmant, ni catastrophique, il cache en revanche une autre stat qui, elle, est alarmante. Sur ces 6 confrontations, la Nazionale a inscrit 10 buts (dont 5 contre la seule Lituanie). Combien inscrits par l'attaquant de pointe titulaire ? Un seul, celui marqué par Giacomo Raspadori justement contre la Lituanie. Mais dans les matchs qui comptent, le numéro 9 titulaire de la Nazionale a toujours été voué à la page blanche. Pire : depuis le sacre à l'Euro, les deux seuls joueurs italiens à avoir marqué deux buts sont Moise Kean (aligné sur l'aile gauche…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles