Pourquoi Davidovich Fokina est le plus grand frisson de la NextGen

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Parce qu'il monte
"Si je fais ce sport, c'est pour être l'un des meilleurs du tennis, tôt ou tard. C'est mon objectif." Davidovich Fokina a un cap, et il s'y tient plutôt bien. Le Malagueño s'est révélé en 2017 en remportant Wimbledon chez les juniors, comme Björn Borg, Ivan Lendl, Pat Cash, Stefan Edberg, Roger Federer, Gaël Monfils, Grigor Dimitrov ou Denis Shapovalov avant lui. Il est entré dans le top 100 mondial en 2019, année où il a notamment atteint les demi-finales à Estoril, en battant Jérémy Chardy et Gaël Monfils sur sa route. Son jeu agressif et ses jambes de feu lui ont permis d'être aujourd'hui classé 46e à l'ATP. Parmi les joueurs qui le devancent, seuls deux sont plus jeunes que lui, Jannik Sinner et Félix Auger-Aliassime. À…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles