Pourquoi l’UFC abandonne l’idée de se lancer dans la boxe

RMC Sport

L’espoir est caressé depuis longtemps par cet amoureux de longue date des rings. Et si l’UFC se lançait dans la boxe? Patron exécutif de la principale organisation de combats de MMA, Dana White semblait parti pour transformer son rêve en réalité. Mais il va sans doute se muer en néant. Depuis le rachat de l’UFC par la puissante agence WME-IMG en 2016 et le carton financier du "choc" entre l’invaincu boxeur Floyd Mayweather et la superstar du MMA Conor McGregor en août 2017 à Las Vegas, "Tonton Dana" (un de ses surnoms) avait pourtant franchi un cap important en baptisant sa volonté, Zuffa Boxing, et en alimentant toutes les spéculations. On a évoqué des offres mirobolantes à Anthony Joshua, le champion britannique gendre idéal des poids lourds, ou Mikey Garcia, pugiliste américain titré dans quatre catégories. Des informations ont tourné sur la possible volonté de s’associer avec le promoteur Bob Arum et sa société Top Rank ou avec son rival Al Haymon et son écurie Premier Boxing Champions. 

Lancement prévu en octobre... mais rien

La diffusion en 2018 sur le Fight Pass, service de vidéos en streaming de l’UFC, du "combat de retraite" du grand boxeur américain Roy Jones Jr. avait encore renforcé l’idée du sérieux de la chose. White avait même fini par s’avancer sur une date de lancement et le recrutement d’un capitaine à la barre du navire. "J’ai engagé quelqu’un pour gérer la partie boxe, expliquait-il début...

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi