Pourquoi l'infirmerie des Bleus est-elle aussi pleine ?

·1 min de lecture

L'enchaînement des événements peut paraître ironique. Le 21 juin 2021, lorsqu'il se présente en conférence de presse, Lucas Digne se montre rassurant : "La préparation a été très bien gérée, on l'a vu sur le premier match. Les conditions sont très particulières en Hongrie, il fait très chaud. Mais personne n'a subi de crampe, signe qu'on est bien et qu'on monte en puissance." Deux jours plus tard, le latéral gauche se blesse au bout de quelques minutes seulement passées devant le Portugal... et juste après avoir remplacé Lucas Hernandez, lui aussi blessé (mais finalement disponible, contre la Suisse). Résultat, au-delà du nul : un nouveau joueur out pour le reste de l'Euro, et des craintes sur l'état physique des Bleus. Des craintes déjà esquissées avec le forfait d'Ousmane Dembélé, et encore davantage dessinées par les pépins de Jules Koundé (absent en huitièmes de finale), Marcus Thuram (idem) ou Thomas Lemar…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles