Pourquoi Michel Der Zakarian doit envoyer Nantes en L2

·1 min de lecture

Retour de bâton (locution) : conséquence pénible d'un acte passé. À la fin du mois de mai 2008, Waldemar Kita boucle sa première année de présidence à la tête du FC Nantes et réunit la presse à la Jonelière pour dresser le bilan de la saison. Le club, entraîné par un jeune coach franco-arménien qui achève sa première saison complète sur un banc professionnel, vient alors d'obtenir une remontée aisée en Ligue 1 au terme d'un exercice esthétiquement abouti. Abouti... aux yeux du grand public, seulement. Face à un parterre de journalistes locaux qui apprend encore à découvrir sa personnalité, le néo-président penche en effet la tête sur son micro : "Ce sont (Michel Der Zakarian et son adjoint Baptiste Gentili, NDLR) des gens travailleurs et honnêtes, mais je sens qu'ils ont une faiblesse sur le plan technique." C'est l'an 1 de l'ère Kita, et l'environnement nantais comprend déjà que si l'audace avait un visage,…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles