Pourquoi le nouveau contrat d'Ousmane Dembélé au Barça comporte une clause à 50 M€

Le nouveau contrat d'Ousmane Dembélé comporte une clause libératoire à 50 M€. (B. Cremel/L'Équipe)

Ousmane Dembélé et le Barça se sont mis d'accord en juillet pour un nouveau bail jusqu'en 2024, incluant une clause libératoire de 50 M€ valable l'été prochain.

C'est un feuilleton qui a tenu en haleine toute la presse catalane de janvier à juin. La prolongation d'Ousmane Dembélé à Barcelone a été très longue à se dessiner avant l'officialisation le 14 juillet d'un nouveau bail jusqu'en 2024. Dans toutes les négociations que le Français et son entourage auront menées avec les dirigeants catalans, l'envie de rester à Barcelone a toujours été exprimée très clairement.

lire aussi
Ousmane Dembélé, les coulisses d'une renaissance loin des blessures

Mais pas à n'importe quelles conditions. L'idée d'un départ a été concrètement ouverte à la suite des difficultés financières du FC Barcelone. Une solution a finalement été trouvée au début de l'été pour arranger toutes les parties. Les Blaugranas ont fait un premier effort en acceptant une augmentation de salaire pour le natif de Vernon (Eure). Le joueur a ensuite aidé à son tour en faisant des concessions sur sa prime à la signature.

C'est simple, l'international français (27 sélections) n'a pas touché de prime à la signature en prolongeant au FC Barcelone. Comme ses représentants ont concédé de ne pas recevoir de commissions. En revanche, toutes les parties se sont rejoints sur une clause libératoire estimée à 50 M€ valable l'été prochain. Si cette clause est activée par un club, 50 % de la somme reviendra alors à Ousmane Dembélé et ses représentants. Une manière de différer le paiement et de répondre aux exigences du Français et de son entourage sans taper dans les fragiles finances du club espagnol.