Pourquoi la semaine de River Plate mériterait une mini-série Netflix

·1 min de lecture

C'est un scénario que les plus grandes plumes n'auraient pas imaginé. Même en Argentine. Au pays de feu Diego, la littérature a pourtant déjà produit une quantité infinie et inestimable de textes footballistiques tous plus barrés les uns que les autres. A la hauteur de la passion nationale. L'histoire d'une superstar mondiale qui retournerait dans son club d'enfance le temps d'un match pour défendre l'honneur des siens contre l'équipe du quartier voisin ? Déjà écrite par Eduardo Sacheri. Un vieux supporter emmené de force à un match capital parce que son équipe a toujours gagné quand il était présent en tribunes ? Sortie de l'imagination du regretté Roberto Fontanarrosa. La semaine que vient de vivre River Plate ressemble bien à une nouvelle qu'aurait pu raconter le mythique écrivain rosarino. Elle peut faire rire et pleurer à la fois.

C'est l'histoire d'une équipe qui regardait d'abord les autres clubs argentins…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com