Pourquoi les supporters français seront privés de Casa Bleue au Qatar

10 000 supporters français sont attendus au Qatar. (P. Lahalle/L'Équipe)

La FFF a renoncé à organiser au Qatar une Casa Bleue, lieu habituel de rassemblement des supporters français. Une décision que l'instance motive par des contraintes budgétaires.

La décision a été actée lundi dernier. Malgré de longues semaines de prospection et de nombreux échanges avec la représentation française à Doha, il n'y aura pas de Casa Bleue de la FFF durant la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre), selon nos informations. Les supporters tricolores qui vont se déplacer dans l'émirat ne profiteront pas de ce traditionnel lieu de rendez-vous et de rassemblement ouvert en marge des matches de l'équipe de France.

lire aussi : Le calendrier des Bleus à la Coupe du monde

« Il n'y aura pas de Casa Bleue car il n'y a pas de lieu adéquat correspondant au cahier des charges dans le budget imparti », nous a confirmés, ce vendredi, la direction marketing de la FFF. Une décision prise sur des motifs financiers, donc, puisque la « 3F » n'aurait pas donné suite au devis qui lui a été présenté, sachant que la privatisation d'un tel lieu de rassemblement à Doha coûtait « extrêmement cher », selon un témoin. Mais ce refus pourrait également être combiné à d'autres soucis, alors que l'instance a mené un plan social et qu'elle est confrontée aux polémiques (respect des droits humains, conditions de vie et de travail des ouvriers étrangers) liées à l'organisation du tournoi au Qatar.

Environ 10 000 supporters français sont attendus sur place durant les 29 jours de compétition, avec un contingent estimé entre 4 000 et 5 000 suiveurs des Bleus en tribunes pour chacun des trois matches de la phase de groupes. « Pour nous, la Casa Bleue est pratique, car c'est aussi un point de ralliement », regrette Anne Costes, la responsable des déplacements des Irrésistibles Français (« IF »), le principal groupe de supporters des Bleus, après la décision de la Fédération. Surtout que ça va être sympa en termes de rencontres avec les supporters des autres équipes, puisque tout le monde sera au même endroit ».

Cette Coupe du monde sera effectivement la plus compacte de l'histoire : la grande majorité des rencontres se dérouleront à Doha et dans sa périphérie (il y a 75 km entre les deux stades les plus éloignés, du nord au sud). En revanche, les Irrésistibles Français seront nettement moins nombreux dans la petite péninsule du Golfe qu'en Russie, il y a quatre ans. « On estime qu'on aura entre 50 et 100 ''IF'' par match, poursuit Anne Costes, alors que 600 de nos adhérents avaient fait au moins un match en Russie, en 2018. Chez nous, il y a clairement moins de monde qui se déplace cette année ».

Une alternative privée se dessineAprès l'abandon du projet de Casa Bleue par la FFF, une initiative privée se dessine pour monter une « fan zone » de supporters français dans trois lieux distincts -des hôtels- à Doha, avec ticket d'entrée payant (de 20 à 30€) qui donnerait accès à ces différents espaces avec une consommation gratuite et des tarifs préférentiels. L'ambassade de France à Doha réfléchit aussi à l'accueil de supporters des Bleus lors d'une rencontre de la sélection de Deschamps. Enfin, une autre alternative pourrait être tentée avec la création d'un espace de regroupement des supporters tricolores dans la fan zone principale à Doha, la FIFA Fan Festival, dans le parc Al-Bidda, près de la corniche.

lire aussi : Toute l'actualité de la Coupe du monde