Présenté à la Roma, Monchi demande l'aide de Totti et veut prolonger De Rossi

Le directeur sportif de l'AS Rome veut porter le club parmi les meilleurs en Europe.

Que faut-il retenir de la conférence de presse de présentation de Monchi à la Roma ? De la prolongation de De Rossi, à l'avenir de Totti, en passant par le mercato et les offres d'autres clubs, voici un condensé des propos du nouveau directeur sportif de la Roma.

Ajax, PSG, Roma et les équipes-type composées de joueurs issus des centres de formation

SUR LA PROLONGATION DE DE ROSSI

"La Roma et De Rossi ont un désir commun. J'ai parlé avec De Rossi et nous voulons tous qu'il prolonge à la Roma", a expliqué l'Espagnol, alors que le contrat du vice-capitaine expire en juin. "Il faudrait que l'on soit peu intelligents pour ne pas parvenir à un accord. On va essayer d'atteindre notre objectif commun."

SUR L'AVENIR DE TOTTI

"Je suis arrivé à la Roma en étant au courant de la situation contractuelle de Totti. Je sais qu'il existe un accord entre Francesco et le club, expliquant qu'à partir de la saison prochaine il aura un rôle de dirigeant. Je lui demanderai de m'aider, de travailler à mes côtés pour me faire comprendre ce qu'est l'ADN de ce club."

SUR L'AVENIR DE SPALLETTI

"Lorsque j'ai été contacté par la Roma, j'ai pesé le pour et le contre. Dans les 'pour', j'ai mis le nom de l'entraîneur, Luciano Spalletti, car j'avais envie, et j'ai toujours envie de travailler avec lui. Je considère que c'est un très bon entraîneur et je vais essayer de parvenir à mon objectif. Mais pour le moment, seuls les derniers matches de la saison comptent, sachant que j'espère qu'il pourra rester avec nous. Ensuite, s'il veut partir, je comprendrai, mais je vais chercher à faire en sorte qu'il reste."

SUR LE MERCATO À VENIR

Le problème dans le mercato n'est pas de vendre mais de mal recruter. On va mettre une stratégie en place pour atteindre nos objectifs. Vous pensez réellement que, je serai parti de ma maison, Séville, pour aller dans un endroit où je ne peux pas gagner ? Je ne suis pas là pour vendre du rêve, il n'existe aucun joueur intransférable, mais il y a des joueurs plus ou moins importants. La Roma n'est pas obligée de vendre, mais on devra analyser les offres que l'on recevra. On n'a pas de pancartes 'à vendre" mais une pancarte 'on doit gagner'. J'aime beaucoup travailler avec des jeunes joueurs, mais ce n'est pas une obligation. Je veux juste que les joueurs soient bons et qu'ils aient envie de gagner. Après, qu'ils aient 18 ou 28 ans, peu importe. Kessie ? C'est un joueur que la Roma suit, c'est une possibilité, on verra ce qui se passera."

SUR SON ARRIVÉE À LA ROMA

"On doit atteindre la phase de groupes de Ligue des champions pour la croissance et le prestige de la marque Roma. C'est notre plus grande préoccupation. Si on n'y arrive pas, on se retroussera les manches et on travaillera dur. Franco Baldini, dans mon arrivée, a joué le rôle d'intermédiaire avec James Pallotta, le président, mais je suis tombé amoureux de la Roma, pas de Baldini."

 


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages