Le président du CIO Thomas Bach seul en lice pour briguer un deuxième mandat en mars

France tv sport
·1 min de lecture

L'élection du nouveau président du Comité international olympique (CIO) ne donnera lieu à aucun suspense. Il ne s'agira d'ailleurs pas d'un nouveau président, puisque, Thomas Bach, l'actuel grand patron de l'olympisme mondial, sera tout seul en lice pour sa propre succession.

L'Allemand de 66 ans, champion olympique par équipes de fleuret aux Jeux de Montréal en 1976, membre du CIO depuis 1991, successeur de Jacques Rogge depuis 2013, avait dès le mois de juillet annoncé son intention de briguer un deuxième mandat. Et à la clôture des candidatures, aucune autre personne n'est venue pour le challenger. Elu pour 8 ans en 2013, il ne restera pas aux manettes du CIO pour la même durée, puisque le deuxième mandat sera de 4 années (les présidents sont élus pour un mandat de huit ans, renouvelable une fois pour quatre ans).

Parfois critiqué en interne pour sa gestion jugée autoritaire, Thomas Bach n'a guère rencontré d'oppositions déclarées depuis 2013, à l'exception de l'avocat canadien Dick Pound, vétéran de l'instance au sein de laquelle il siège depuis 1978. La fin de son dernier mandat a surtout été agitée par la pandémie de Covid-19, qui a contraint le CIO à reporter fin mars sa grand-messe olympique...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi