Le président de la FFBB Jean-Pierre Siutat ferme la porte à un retour de Thomas Heurtel en équipe de France

Thomas Heurtel avait signé au Zénith Saint-Pétersbourg quelques jours après l'Euro. (A. Mounic/L'Équipe)

Interrogé par L'Équipe, le président de la Fédération française de basket (FFBB) Jean-Pierre Siutat a assuré que Thomas Heurtel ne rejouerait plus en équipe de France. Le meneur du Zénith Saint-Pétersbourg n'a pas respecté son engagement pris avant l'Euro de ne pas signer en Russie.

« C'est terminé. » Interrogé par L'Équipe, le président de la Fédération française de basket (FFBB) Jean-Pierre Siutat a confirmé que Thomas Heurtel ne reviendrait pas en équipe de France. Début août, le meneur (33 ans, 99 sélections) avait signé la charte fédérale s'engageant à ne pas signer dans un club russe ou biélorusse sous peine de n'être plus sélectionnable. Il était alors en contact avec le Zénith Saint-Pétersbourg après que le Real Madrid a décliné son option pour prolonger son contrat.


lire aussi

La présence de sportifs français en Russie fait débat

Signer cette charte a permis à Heurtel de disputer l'Euro avec les Bleus et d'y remporter une médaille d'argent, sa quatrième en sélection après l'or européen de 2013, le bronze mondial de 2014 et l'argent olympique de 2021. Mais 72 heures après la finale, le Zénith Saint-Pétersbourg a annoncé la signature du meneur.

« On pourra discuter de ceux déjà en Russie qui n'avaient pas signé l'attestation (Livio Jean-Charles au CSKA Moscou et Louis Labeyrie à l'Unics Kazan) mais concernant Thomas, à qui on avait clairement présenté les choses, il n'a pas respecté son engagement. À date, pour moi, je considère qu'il n'y sera plus (en équipe de France). C'est terminé », a déclaré Jean-Pierre Siutat. Le meneur a déjà été retiré de la liste des joueurs du Team France Basket, tout comme Labeyrie et Jean-Charles.


lire aussi

Toute l'actu du basket

En septembre, la FFBB avait nourri une ambiguïté en expliquant que si le joueur décidait de ne pas activer son année de contrat en option et de quitter la Russie en juin prochain, « le bureau fédéral décidera [it] s'il redevient sélectionnable pour la Coupe du monde 2023 et les JO. » Ambiguïté levée, donc, par son président.

Dans un post Instagram publié le 10 octobre, Heurtel avait assuré « ne rien avoir à foutre » des critiques sur sa signature en Russie, pays au ban du basket mondial depuis le lancement de l'invasion de l'Ukraine, le 24 février. Le Zénith Saint-Pétersbourg est ainsi exclu de l'Euroligue.