Le président de Guingamp (L2) défend son ami Noël Le Graët

Fred Le Grand et Noël Le Grand sont proches depuis de nombreuses années. (B. Le Bars/L'Équipe)

Après la mise en retrait de Noël Le Graët du poste de patron de la Fédération française (FFF), Fred Le Grand, président de l'En Avant Guingamp (L2), a défendu celui qu'il considère comme son ami, ce vendredi.

La tempête traversée en début de semaine au sein de la Fédération française (FFF) a tout emporté sur son passage. Noël Le Graët a été mis en retrait de son poste de président et maintenant que le calme est un peu revenu, les langues se délient parmi les proches du dirigeant, rentré dans son fief de Guingamp.

Parmi eux, le président de l'En Avant (L2), club dirigé par Le Graët pendant près de trente ans (1972-1991 et 2002-2011), a pris la parole dans Ouest-France ce vendredi, pour le défendre : « Mon amitié pour Noël Le Graët n'est un secret pour personne. Vous conviendrez avec moi que l'acharnement médiatique que vit actuellement Noël n'a rien d'agréable. Lorsqu'on se dit ami, on a d'abord pour devoir d'être présent dans les bons mais surtout dans les moments plus difficiles. C'est ma définition du mot amitié, c'est donc ma ligne de conduite. »

Il a aussi insisté sur le fait que Le Graët « est et restera comme un des dirigeants qui a le plus marqué l'histoire du sport en France ». Chose qui, selon lui, n'a pas été assez soulignée.