Le président de l'Équateur n'assistera pas au match d'ouverture de la Coupe du monde

Huit policiers ont été tués dernièrement en Équateur. (S. Arcos/Reuters)

Le président équatorien Guillermo Lasso a annoncé qu'il n'assisterait pas au match d'ouverture de la Coupe du monde, disputé contre le Qatar, en raison de violences dans son pays.

Le président équatorien Guillermo Lasso a annoncé mercredi qu'il n'assisterait pas au match d'ouverture de la Coupe du monde au Qatar, où l'Equateur affrontera l'équipe qatarie, en raison de la vague de violences qui frappe son pays. « J'ai remercié l'émir du Qatar pour son invitation à assister au match inaugural entre nos deux équipes, cependant j'ai décidé de ne pas y assister. M'occuper de la sécurité du pays est ma priorité », a écrit Guillermo Lasso sur Twitter.

Le match d'ouverture entre l'Équateur et le Qatar se jouera le 20 novembre. Le vice-président équatorien Alfredo Borrero y représentera son pays, a-t-on indiqué de source officielle. L'Équateur traverse une grave crise sécuritaire liée aux narcotrafiquants, auteurs la semaine dernière de plusieurs fusillades et attentats à la voiture piégée contre des stations-service et des commissariats de police.

L'état d'urgence dans trois provinces du paysCes groupes criminels agissent en représailles au transfert de 2 400 détenus, alors que le système pénitentiaire est au bord de l'implosion du fait des violences entre cartels au sein même des prisons. Ces attaques contre les forces de sécurité, qui ont fait huit morts, ont contraint l'exécutif à décréter l'état d'urgence dans trois provinces du pays, les plus durement frappées.

lire aussi : Le TAS entérine la participation de l'Équateur au Mondial

Le président Lasso n'a pas totalement oublié le football pour autant. Le 31 octobre dernier, il a reçu au siège du gouvernement l'entraîneur et plusieurs joueurs de la sélection nationale, auxquels il a souhaité « beaucoup de succès. »

L'équipe nationale équatorienne, surnommée la « Tricolor », prépare la quatrième participation de son histoire à la Coupe du monde. En pariant sur une équipe de jeunes joueurs qui sont parvenus à se qualifier pour l'épreuve planétaire en terminant quatrièmes lors de la phase éliminatoire sud-américaine. « La Tricolor » affrontera samedi prochain l'Irak pour son dernier match de préparation avant la compétition.