La première séance d'essais libres du GP d'Italie sourit aux Ferrari de Leclerc et Sainz

Charles Leclerc, comme Carlos Sainz, portera du jaune ce week-end à Monza, pour célébrer le 100e anniversaire de l'Autodrome de Monza. (R. de Waal/ANP Sport/Presse sports)

Les Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz ont signé les meilleurs temps de la première séance d'essais libres du Grand Prix d'Italie, devant les Mercedes de George Russell et Lewis Hamilton, vendredi à Monza.

Cette première séance d'essais libres sera-t-elle un présage d'un dimanche radieux pour Ferrari ? Sur l'Autodrome de Monza, qui fête son 100e anniversaire ce week-end, les pilotes de l'écurie italienne ont dominé l'heure d'essais devant les Mercedes, et relégué Verstappen à la 5e place et Sergio Pérez, son équipier, à la 14e.

Le Monégasque Charles Leclerc a réussi le meilleur temps (1'22"410) devant l'Espagnol Carlos Sainz (+0"077). George Russell (+0"279) complète ce podium, devant Lewis Hamilton (+0"421) et Max Verstappen (+0"430). Mais ces temps sont à relativiser. Tout d'abord, le leader néerlandais du championnat a été gêné (par Norris) dans la Parabolique lors de son tour rapide et n'a donc pas pu montrer son vrai niveau, alors qu'il allumait du violet dans tous ses secteurs jusque-là.

lire aussi

Le classement des pilotes

Ensuite, les nombreuses pénalités annoncées par la FIA dans le même temps vont contribuer à rebattre les cartes pour la course, puisque Verstappen partira avec cinq places de retard, tout comme son coéquipier Sergio Perez (dix places), pour un changement de moteur à combustion interne. Sainz sera lui pénalisé plus lourdement et partira de derrière, ayant changé plus de pièces sur sa monoplace, tout comme Lewis Hamilton. Ces pénalités pourraient faire le bonheur de Leclerc, qui n'a plus gagné depuis l'Autriche le 10 juillet.

lire aussi

L'actualité de la Formule 1