Premier League: Manchester City champion d'Angleterre après un final à couper le souffle

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Pour la quatrième fois en cinq saisons, Manchester City a remporté le titre de champion d'Angleterre. Mais celui-ci a été conquis au terme d'un final époustouflant, les hommes de Pep Guardiola étant menés 0-2 à quelques minutes de la fin du match. (Photo: Shaun Botterill / Getty Images)
Pour la quatrième fois en cinq saisons, Manchester City a remporté le titre de champion d'Angleterre. Mais celui-ci a été conquis au terme d'un final époustouflant, les hommes de Pep Guardiola étant menés 0-2 à quelques minutes de la fin du match. (Photo: Shaun Botterill / Getty Images)

Pour la quatrième fois en cinq saisons, Manchester City a remporté le titre de champion d'Angleterre. Mais celui-ci a été conquis au terme d'un final époustouflant, les hommes de Pep Guardiola étant menés 0-2 à quelques minutes de la fin du match. (Photo: Shaun Botterill / Getty Images)

FOOTBALL - C’est un duel qui n’en finit plus.... et pourtant ce sont souvent les mêmes qui en sortent vainqueurs. Dans le championnat d’Angleterre, cela fait plusieurs années que Liverpool et Manchester City offrent un spectacle hallucinant aux passionnés de football: sur les quatre dernières saisons, les premiers ont collecté 357 points, soit un seul de moins que leurs rivaux. Et ce dimanche 22 mai, à l’orée de la dernière journée de Premier League, les deux équipes n’étaient séparées que d’un point, à l’avantage des Citizens.

Alors quand à la 75e minute, les joueurs de Manchester City se sont retrouvés menés (0-2) à domicile par Aston Villa (équipe entraînée par Steven Gerrard, une légende de... Liverpool), tout le monde a cru que les “Reds allaient les dépasser au classement et partager équitablement les quatre derniers titres mis en jeu (deux pour City, un pour Liverpool avant aujourd’hui).

Sauf que les joueurs de Pep Guardiola ont su faire vivre cinq minutes et 30 secondes de pure folie à leur stade, l’Etihad Stadium. Entre la 76e et la 81e minute, ils ont marqué à trois reprises: un doublé d’Ilkay Gündogan et une réalisation de Rodri. Suffisant pour s’assurer un huitième titre de champion d’Angleterre, le sixième depuis que les Émiratis ont racheté le club.

Un scénario hallucinant et un moment de grâce pour Manchester City, sorti au terme d’un autre match d’anthologie cette saison en demi-finale de Ligue des champions par le Real Madrid de Karim Benzema.

Pas de quadruplé pour Liverpool, qui vise désormais la Ligue des champions

Selon le statisticien Opta, cela faisait effectivement plus de 15 ans que les Citizens n’avaient plus réussi à renverser une rencontre dans laquelle ils étaient menés de deux buts. La dernière fois, c’était en février 2005 et ils étaient déjà passés de (0-2) à (3-2), contre Norwich cette fois.

Quant à leur emblématique coach Pep Guardiola, passé par le Barça et le Bayern Munich ces dernières saison, il s’agit tout simplement du dixième titre de champions sur les treize dernières saisons. Rien que ça.

Et c’est peu dire que ce réveil était nécessaire. Car dans le même temps, Liverpool a rempli sa part du contrat, s’imposant (3-1) face à Wolverhampton, un score qui aurait donné le titre aux “Reds” si City avait perdu ou fait match nul.

Les joueurs de Liverpool et de l’entraîneur Jürgen Klopp viennent ainsi mourir tout près de leurs rivaux au terme d’un sprint final où ils auront été excellents. Devancés de 12 points en début d’année, ils sont revenus à un point ce dimanche. Mais un point qui fait toute la différence.

Après avoir déjà gagné la coupe de la Ligue et la coupe d’Angleterre, ils pourront néanmoins se consoler dans une semaine, et de quelle manière: samedi 28 mai, ils disputent au stade de France la finale de la Ligue des champions face au Real Madrid, qui lui cherchera à oublier la déception de la prolongation de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain. On en salive déjà.

À voir également sur le HuffPost: Mbappé reste au PSG, les supporters parisiens exultent

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles