Premier League - Manchester United accroché, Tottenham battu

Goal.com
Le légendaire portier danois pense que son successeur dans les buts mancuniens n'évolue plus à son niveau depuis qu'il a manqué de rejoindre le Real.
Le légendaire portier danois pense que son successeur dans les buts mancuniens n'évolue plus à son niveau depuis qu'il a manqué de rejoindre le Real.

Chelsea peut finalement dormir tranquille malgré son match nul à Bournemouth (2-2) puisque qu'aucun de ses deux premiers poursuivants ne s'est imposé ce dimanche. Douchés d'entrée par une grosse erreur de David de Gea, dont le dégagement était contré dans son but par Calwert Lewin d'entrée (3e), Les Red Devils allaient pourtant dominer la première période.

De loin, Nemanja Matic trouvait d'abord la barre (7e), avant de voir Jordan Pickford sortir l'arrêt qu'il fallait (12e). Et à ce petit jeu c'est finalement Bruno Fernandes, très bon depuis son arrivée dans le nord de l'Angleterre, qui ramenait son équipe à égalité (31e).

Les débats s'équilibraient après le retour des vestiaire et ce sont même les Toffees qui se procuraient les meilleurs opportuntés, à l'image de ce coup-franc de Gylfi Sigurdsson qui trouvait le poteau de De Gea (57e). Mais les deux formations ne parvenaient pas à se départager malgré une dernière grosse occasion pour Odion Ighalo, mais Pickford se montrait décisif (89e).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Les Mancuniens pouvaient ensuite s'estimer heureux de voir le deuxième but d'Everton refusé par la VAR pour pour une position de hors-jeu (90e+2). Un résultat qui n'arrange aucune des deux équipes. Les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer manquent l'occasion de se rapprocher de Chelsea.

Les Spurs n'en profitent pas

Mauvaise opération également pour le Tottenham de José Mourinho, qui reste derrière les Red Devils. Sans Heung-min Son et Harry Kane (absents pour plusieurs mois), mais avec leur recrue Steven Bergwijn, les Spurs se sont inclinés devant Wolverhampton.

C'est d'ailleurs la recrue néerlandaise qui ouvrait le score après seulement 13 minutes de jeu, avant de voir Matt Doherty égaliser pour les hommes de Nuno Espirito Santo quatorze minutes plus tard.

Globalement dominateurs dans le jeu, les Londoniens reprenaient ensuite l'avantage juste avant la pause grâce à l'ancien parisien Serge Aurier, son premier but de la saison en Premier League (45e). Mais une nouvelle fois, les locaux ne parvenaient pas à conserver cette avantage et concédaient une nouvelle égalisation par l'intermédiaire de l'inévitable Diogo Jota (57e).

Une rencontre qui basculait totalement quand Raul Jimenez trompait une nouvelle fois Gazzaniga (73e), entré à la place de Lloris, blessé à l'aine. Avec ces résultats, les Wolves reviennent à hauteur de United, à trois points de Chelsea. Les Spurs, eux, sont 7e à cinq points de la Ligue des champions.

À lire aussi