Premier League: Moyes veut des ballons plus souples pour les têtes à l'entraînement

"Pas de la mousse, mais pas de vrais ballons non plus". David Moyes a été invité à commenter la décision, rapportée par les médias britanniques, de la Fédération écossaise de football (SFA) d'interdire aux joueurs de moins de 12 ans de faire des têtes à l'entraînement. Une décision prise au regard des risques de démence qu'encourent les footballeurs à l'âge adulte. "Je crois que j'aimerais que les fabricants de ballons aient des ballons appropriés à l'entraînement. Ce serait une bonne chose", a déclaré le coach de West Ham, d'origine écossaise, jeudi après-midi en conférence de presse organisée à deux jours de la réception d'Everton pour la 23e journée de Premier League.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Premier League

Conscient "qu'enchaîner les têtes mène à des problèmes", l'ex-manager de Manchester United et de la Real Sociedad a développé son point de vue: "Certains joueurs ne toucheront pas le ballon de la tête dans un match, d'autres en feront cinquante. Mais il faudrait, au moins pour l'entraînement, des balles plus souples. On ne peut pas retirer les têtes des matchs, mais il faut rester attentifs à ces questions de santé".

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Plus de risques de maladie neurodégénérative

L'Écosse est le premier pays d'Europe à bannir les têtes pour les jeunes footballeurs. Un principe de précaution déjà mis en place par les États-Unis depuis 2015, à la suite de scandales retentissants d'anciens...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi