Premier League - Pas de vainqueur dans le choc entre Arsenal et City

Mené à deux reprises par Manchester City, Arsenal n’a pu faire mieux qu’un nul dimanche à l’Emirates, lors du choc de la 30e journée (2-2). Les Gunners restent scotchés à la 6e place, tandis que les Citizens (4es) reviennent à un point du podium.

Giroud n’a joué que 20 minutes dimanche à l’Emirates…

 

Depuis la fessée mémorable subie en 8e de finale de C1 face au Bayern (5-1 à l’aller, idem au retour), la popularité d’Arsène Wenger est au plus bas du côté de Londres. A l’issue de la triste prestation des Gunners face à City, ce dimanche à l’Emirates, pas sûr qu’elle ne soit franchement remontée. Auteurs d’un début de match catastrophique sanctionné par l’ouverture du score de la fusée Sané (5e), les Gunners ont attendu la 21e minute pour tenter un tir cadré.



Menés deux fois au score – Agüero a également marqué en première période, d’un tir croisé du droit imparable dans un angle fermé – les coéquipiers d’Özil ont toutefois su trouver les ressources pour égaliser. D’abord par Walcott qui, tel un renard des surface, profita d’un cafouillage dans la surface mancunienne pour sauver son match (40e). Puis grâce à Mustafi, qui a dû sauter très haut en deuxième période pour placer une tête victorieuse et éviter aux Gunners un 4e revers en 5 matches de Premier League.


Totalement distancées pour le titre, les deux formations font du surplace. Les Londoniens restent scotchés à la 6e place et semblent journée après journée dire adieu à une qualification en C1. Quatrièmes et pas au mieux – un seul succès lors de leurs 5 derniers matches, toutes compétitions confondues, les Citizens devront montrer un autre visage pour revenir à hauteur de Liverpool et grimper sur le podium. Retrouvailles dans 3 semaines en demi-finale de la Cup.


Le chiffre : 5
Les Gunners ont enchaîné dimanche un 5e match de rang sans revers à domicile face à City. Il faut remonter au 13 janvier 2013 pour voir Arsenal être battu par les Mancuniens à l’Emirates (0-2).

Les tops et les flops
Mention très bien pour Ospina du côté des Gunners. L’ancien portier de Nice a signé 3 arrêts décisifs dont un sur une tête à bout portant d’Agüero. Touché au tendon d’Achille, Koscielny n’a joué qu’une mi-temps : la plus mauvaise. Chez les Citizens, Sané a une nouvelle fois été décisif. Malgré un déchet inhabituel, De Bruyne a réalisé plusieurs gestes de classe. Il a touché 2 fois les montants, ce qui fait de lui le joueur le plus malchanceux de Premier League, avec 9 poteaux ou barres depuis le début de la saison.


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages