Premier League : avec un quadruplé de Kevin De Bruyne, City punit les Wolves et aperçoit le titre

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Kévin De Bruyne a inscrit les quatre premiers buts de City à Wolverhampton (5-1). (P. Powell/Reuters)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Grâce à un Kevin De Bruyne de gala, auteur d'un quadruplé, Manchester City s'est imposé (5-1) mercredi à Wolverhampton. Avec trois points d'avance sur Liverpool et une différence de buts favorable (+72 contre +65) à deux matches de la fin, le leader se rapproche nettement du titre.

A-t-il décidé de rajeunir de six ans ? En tout cas, comme lors de sa première saison à Manchester City (2015-2016), où il avait inscrit dix-sept buts pour quinze passes décisives - une exception puisqu'il avait ensuite toujours été bien davantage distributeur que buteur lors des cinq exercices suivants - Kevin De Bruyne finira selon toute vraisemblance 2021-2022 avec davantage de buts que de passes.

lire aussi

Le film de Wolverhampton-Manchester City

À deux matches de la fin, il a claqué 19 « pions » (dont 15 en Premier League), soit déjà le meilleur total de toute sa carrière, pour 13 offrandes (7 en Championnat). Sur la pelouse de Wolverhampton, le génial milieu offensif belge (30 ans, 88 sélections, 23 buts) a réalisé une véritable démonstration, permettant aux Citizens qui se sont imposés (5-1) de s'ouvrir en grand les portes d'un quatrième titre de champion en cinq ans après ceux de 2018, 2019 et 2021.

City a su bien rebondir après la désillusion

Les hommes de Pep Guardiola, qui iront à West Ham et recevront Aston Villa, comptent trois points d'avance avec une différence de buts largement favorable (+72 contre +65) sur Liverpool, qui ira à Southampton avant d'accueillir les Wolves. Des Wolves qui n'ont guère eu de mordant ce mercredi chez eux, malgré un joli but de Dendoncker (11e) et ont donc été punis par un autre Belge, en tenue de gala.

lire aussi

Le classement de Premier League

De Bruyne le droitier s'est en effet offert un retentissant quadruplé, avec d'abord trois frappes variées et chirurgicales du... pied gauche (7e, 16e, 24e), puis enfin un but du droit, en opportuniste (60e). Alors qu'en trouvant le poteau, Foden n'a pas converti un somptueux caviar d'un KDB décidément déchaîné (67e) qui a même frôlé le quintuplé en heurtant lui même le poteau (du gauche, encore, 89e), Sterling a clôturé le score sur un service de Cancelo (84e). Et après leur victoire (5-0) devant Newcastle, les Citizens ont confirmé leur joli rebond après la terrible désillusion de leur élimination rocambolesque par le Real Madrid en demi-finales retour - où De Bruyne fut transparent au mauvais moment - de la Ligue des champions (1-3 a.p., 4-3).

Le petit pas d'Everton vers le maintien

En ramenant péniblement un résultat nul et vierge (0-0) de Watford, déjà relégué, Everton s'est légèrement rapproché du maintien, comptant désormais deux longueurs d'avance sur le dix-huitième, Leeds (sèchement battu par Chelsea, 0-3), avec un match de plus à jouer. L'autre équipe déjà condamnée à la relégation, Norwich, s'est de son côté inclinée (0-3) à Leicester (dixième) où, outre un but de James Maddison (70e), Jamie Vardy s'est offert un doublé (54e, 62e) pour porter son total à 12 buts en Premier League cette saison (14 en tout).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles