Les premiers mots des recrues marseillaises Gigot, Touré et Mbemba

Accompagnées de Pablo Longoria, les trois premières recrues de l'été marseillais ont été présentées au Vélodrome mardi après-midi. Du gaillard et ému Samuel Gigot au jeune et lapidaire Isaak Touré, en passant par le faux timide Chancel Mbemba, voici les principaux extraits de leur conférence de presse.

Samuel Gigot : « C'est une immense fierté, pour moi qui suis né à Avignon, d'évoluer dans le plus grand club de France, c'est un rêve d'enfant. Je voulais jouer à Marseille. Je vais essayer de m'imposer ici et de profiter de chaque moment à l'OM. Je préfère jouer dans l'axe dans un système à trois, mais je suis évidemment à la disposition du coach. Il veut énormément d'agressivité, un pressing intense, ça prend un peu de temps. Cela fait seulement deux semaines qu'il est arrivé. Ça va prendre, c'est à nous de nous adapter.

On est calmes, on travaille, c'est la présaison. On va monter en grade. Il nous reste trois bonnes semaines de préparation avant le premier match de Championnat. (Sur son tempérament volcanique) J'ai toujours du mal à me mettre en avant. C'est mon caractère sur le terrain, je suis quelqu'un qui donne tout. L'important est de rendre fiers les supporters en donnant le maximum. Parfois, je harangue un peu les coéquipiers, mais c'est naturel. »

Isaak Touré, recrue de l'OM.

« Par rapport à mes deux mètres, je suis un joueur atypique, je suis assez à l'aise avec le ballon. J'ai des choses à travailler, dont le jeu de tête, j'ai un souci de timing. »

Isaak Touré : « Ravi d'arriver à l'OM ! Et depuis Le Havre, il y a eu de grands noms comme Steve Mandanda, mais aussi Pape Gueye, Benjamin Mendy... J'essaye de suivre leur parcours. Cela fait un bon moment que j'avais pris ma décision. C'est flatteur d'avoir beaucoup de clubs qui te suivent, mais il est difficile de dire non à l'OM. Dès les premières séances, j'ai senti que ça allait très vite. Il y a des grands joueurs, je suis là pour apprendre. J'aimerais intégrer le 11, mais on va faire étape par étape. Le coach me laisse beaucoup de liberté sur le terrain, j'aime bien attaquer comme défendre. Par rapport à mes deux mètres, je suis un joueur atypique, je suis assez à l'aise avec le ballon. J'ai des choses à travailler, dont le jeu de tête, j'ai un souci de timing. »

lire aussi

La valse des défenseurs centraux se poursuit à l'OM

Chancel Mbemba : « C'est mon cinquième jour à l'OM. Je prends mon temps, j'ai travaillé hier avec le groupe, je connais tout le monde. Je n'ai pas d'objectifs personnels, mais le groupe est ma famille. On va monter petit à petit. Je viens ici après Porto, c'est comme un deuxième challenge. Je regarde l'OM comme tout le monde, à la télé. Je suis très content d'être ici. Je suis timide dans la vie, mais pas sur le terrain.

J'ai eu des offres, mais il fallait d'abord que je parle avec ma famille. Après, je me suis dit : ''Pourquoi pas ?'' L'OM fait partie des grandes équipes. Après Porto, Marseille, je suis fier de moi. (Sur la question controversée de son âge réel) Pour moi, je vois ça comme tout le monde. On parle, les gens parlent. Cela fait déjà onze ans. Mais je sais mon objectif, je fais mon boulot. Je ne sais pas qui va savoir mon âge, comme moi, comme ma mère, comme mon père... Si c'est le cas, bravo à eux. »

lire aussi

Toute l'actualité de l'OM

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles