La presse anglaise sous le choc après l'exclusion de Manchester City

RMC Sport

Vendredi soir, l’annonce a fait l’effet d’une bombe. Et comme toute bombe médiatique, de nombreux journaux n’ont pas hésité à bouleverser leur une pour mettre en avant les déboires des Citizens, expulsés de toutes compétitions européennes (C1 et C3) pour les deux saisons à venir pour ne pas avoir respecté les règles du fair-play financier.

Pour la une de son cahier sport, le Mirror n’a pas fait dans la dentelle et nous a offert un titre choc dont seuls les tabloïds anglais ont le secret : "Valentine’s Day Massacre" ("le massacre de la Saint-Valentin"). Pour accompagner cette nouvelle qui est venue pimenter la journée des amoureux, le Mirror a opté pour une photo de Pep Guardiola la tête entre les mains.

Guardiola omniprésent 

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Les journalistes du Times ont quant à eux choisi un titre un peu plus sobre : le mot " Banned" ("exclu") accompagne là-aussi la photo d’un Pep Guardiola préoccupé. Le dirigeant catalan est également choisi sur la une du Gardian, tandis que le Daily Star préfère Sterling et De Bruyne, les mains sur les hanches, pour illustrer l'information.

Mais les mésaventures des Sky Blues n’ont pas fait parler qu’outre-Manche. De l’autre côté des Pyrénées, les médias spécialisés espagnols se sont  immédiatement emparés de la nouvelle. Là-bas, c’est évidemment le sort du Catalan Pep Guardiola qui passionne les foules.

"Jaque al Jeque"

Ainsi, Marca, As et El Mundo Deportivo ont tous les trois...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi