Previews NBA 2019/2020 - Les Lakers enfin de retour ?

NBA - Avant le début de la saison régulière le 22 octobre, Yahoo Sport continue son tour d’horizon des franchises de la Ligue. Place aujourd’hui aux Los Angeles Lakers de LeBron James, rejoint cet été par une autre superstar, Anthony Davis. Après le fiasco de l’an passé, la prestigieuse franchise californienne comptera sur son monstrueux duo pour retrouver enfin un niveau digne de son standing.

LeBron James et Anthony Davis, duo XXL des Lakers
LeBron James et Anthony Davis, duo XXL des Lakers

Evénement de l’été 2018 en NBA, la signature de LeBron James aux Lakers a fait naître de gros espoirs chez les fans de la franchise californienne, privés de playoffs depuis 2013. Après huit finales consécutives avec des équipes de l’Est (Miami de 2011 à 2014, puis Cleveland de 2015 à 2018), le King se lançait dans un nouveau défi ambitieux en venant renforcer un roster fourni en jeunes talents (Brandon Ingram, Lonzo Ball, Kyle Kuzma…). Sur le papier, le projet était séduisant.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Sur le terrain cependant, tout ne s’est pas passé comme prévu. Après un début de saison intéressant qui avait permis à LA de s’installer dans le top 8 de la conférence Ouest, la blessure de LeBron James, le soir de Noël contre Golden State, stoppait net l’élan des hommes de Luke Walton. Privés de leur franchise player pendant plus d’un mois, les jeunes Lakers perdaient progressivement pied et le retour précipité du “King” n’allait rien arranger, la fin de saison tournant à la bérézina pour les “Purple and Gold”, finalement 10e de l’Ouest avec seulement deux victoires de plus que la saison précédente (37 contre 35).

Virage à 180 degrés

Le déclin des résultats s’est par ailleurs accompagné d’un vent de panique en coulisses, avec notamment l’épisode du transfert avorté d’Anthony Davis, qui a provoqué une énorme pagaille dans le vestiaire, mais aussi dans l’encadrement, fragilisant la position du patron du secteur sportif, Magic Johnson. Juste avant la fin de la saison régulière, l’ancien meneur de légende a même fini par jeter l’éponge, laissant les pleins pouvoirs au GM Rob Pelinka. Quelques semaines plus tard, celui-ci parvenait à un accord avec les New Orleans Pelicans pour un transfert de “The Brow”. Dans l’opération, les Lakers se délestaient de nombreux assets (Ball, Ingram, Josh Hart et le 4e choix de la Draft 2019 envoyés aux Pels) et repartaient donc avec un effectif réduit au minimum, mais comportant tout de même deux superstars (James et Davis).

Logiquement, les Lakers ont passé les semaines suivantes à tenter d’entourer au mieux leur impressionnant duo, avec les signatures de plusieurs role players confirmés (Danny Green, Avery Bradley, Jared Dudley, Troy Daniels…). Également marqué par l’arrivée d’un nouveau trio de coachs (Frank Vogel assisté par Jason Kidd et Lionel Hollins) et par la grave blessure de DeMarcus Cousins, tout juste recruté, et finalement “remplacé” dans l’effectif par le pari Dwight Howard, l’été de la franchise aux 16 titres a ainsi été particulièrement mouvementé, mais le revirement stratégique opéré ces derniers mois pourrait paradoxalement lui permettre de retrouver enfin les sommets. Nettement plus expérimenté que celui de l’année dernière, le roster des Lakers semble aussi mieux équilibré. Les franchise players LeBron James (34 ans) et Anthony Davis (26 ans), qui restent tous les deux sur une saison gâchée par les blessures, seront de surcroît en quête de revanche et pour peu que leur association, prometteuse en pré-saison, fonctionne à plein régime, LA redeviendra rapidement un cador craint par toute la Ligue…

Roster : LeBron James, Anthony Davis, Danny Green, Rajon Rondo, Kyle Kuzma, Avery Bradley, JaVale McGee, Kentavious Caldwell-Pope, Alex Caruso, Quinn Cook, Troy Daniels, Jared Dudley, Kostas Antetokounmpo, DeMarcus Cousins, Dwight Howard, Devontae Cacok, Talen Horton-Tucker, Demetrius Jackson, Zach Norvell Jr, David Stockton

Head Coach : Frank Vogel

General Manager : Rob Pelinka

Le cinq majeur probable :

Le cinq potentiel des Lakers en 2019/2020
Le cinq potentiel des Lakers en 2019/2020

Forces : potentiel offensif du duo LeBron-AD sur pick’n’roll ; taille du roster ; protection du cercle en défense

Faiblesses : transition défensive ; peu de solutions à la création derrière James et Rondo ; attention aux pertes de balle

Le pronostic de la rédaction : 5e à l’Ouest


Les autres previews :

New York Knicks

Phoenix Suns

Chicago Bulls

Memphis Grizzlies

Cleveland Cavaliers

Oklahoma City Thunder

Utah Jazz

Brooklyn Nets

Boston Celtics

Los Angeles Clippers

Philadelphia 76ers

Houston Rockets

Milwaukee Bucks

Golden State Warriors

Toronto Raptors

À lire aussi