Previews NBA 2019/2020 - Les Bucks jouent la continuité

NBA - Avant le début de la saison régulière le 22 octobre, Yahoo Sport continue son tour d’horizon des franchises de la Ligue. Gros plan aujourd’hui sur les Milwaukee Bucks, meilleure équipe de la Ligue la saison passée, avec en prime le titre de MVP pour la star Giannis Antetokounmpo. Après une défaite frustrante en finale de la conférence Est contre Toronto, la franchise du Wisconsin s’est employée cet été à conserver son ossature, afin de poursuivre son ascension.

MVP en titre, Giannis Antetokounmpo aborde la saison 2019/2020 avec un nouveau statut, mais un appétit intact (Mandatory Credit: Jerome Miron-USA TODAY Sports)
MVP en titre, Giannis Antetokounmpo aborde la saison 2019/2020 avec un nouveau statut, mais un appétit intact (Mandatory Credit: Jerome Miron-USA TODAY Sports)

Avec l’arrivée l’été dernier de l’un des entraîneurs les plus cotés de la Ligue, Mike Budenholzer (élu coach de l’année en 2015 après avoir mené les Atlanta Hawks à la 1e place de la conférence Est), les dirigeants des Bucks espéraient faire franchir un palier à leur talentueux roster, articulé autour de la superstar montante Giannis Antetokounmpo. Le résultat a répondu aux attentes, Milwaukee s’installant rapidement comme l’épouvantail de l’Est et poursuivant ensuite son effort, avec au final le meilleur bilan de la saison régulière (60 victoires) et le meilleur de la franchise du Wisconsin depuis près de 40 ans, ainsi que le titre de MVP pour le “Greek Freak” et celui de coach de l’année pour Budenholzer.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Diaboliquement efficace des deux côtés du terrain (meilleure défense et 4e meilleure attaque de NBA), le dispositif mis en place par “Coach Bud” avait exploité à merveille les capacités de pénétration et de fixation d’Antetokounmpo et la précision au tir de son supporting cast, en les inscrivant dans un rythme de jeu effréné, parfaitement adapté à la NBA actuelle. L’euphorie de la saison régulière allait se prolonger en playoffs, avec des victoires convaincantes contre Detroit (4-0) et Boston (4-1), avant d’être stoppée net en finale de la conférence Est par des Toronto Raptors en mission (défaite 2-4, après avoir mené 2-0).

Brogdon en moins, de l’expérience en plus

Si elle s’est achevée sur cette grosse désillusion, la saison 2018/2019 des Bucks a globalement été une incontestable réussite. Logiquement, le maître mot de l’été fut donc la continuité, dans un contexte périlleux où les quatre joueurs qui avaient le plus souvent accompagné Giannis dans le cinq de départ (Eric Bledsoe, Malcolm Brogdon, Khris Middleton et Brook Lopez) arrivaient en fin de contrat. Le cas de Bledsoe avait été réglé depuis le mois de mars, le meneur ayant accepté une extension de contrat de 70 millions de dollars sur 4 ans. Dès le début de la free agency, le GM Jon Horst parvint également à prolonger Middleton et Lopez, ainsi que plusieurs joueurs du banc (Ersan Ilyasova, George Hill), mais il dût en revanche se résoudre, par manque de place dans le salary cap, à laisser filer dans l’Indiana le très fiable Brogdon.

La perte du rookie de l’année 2017 est à n’en pas douter le gros point noir de l’intersaison de Milwaukee, qui a misé sur des vétérans pour le remplacer avec les arrivées au salaire minimum de Wesley Matthews (33 ans) et Kyle Korver (38 ans). Le même souci d’ajouter de l’expérience au roster transparaît d’ailleurs dans le recrutement du pivot Robin Lopez (31 ans), frère jumeau de Brook. Après avoir constaté, notamment à leurs dépens, à quel point les briscards de Toronto (Lowry, Green, Gasol, Ibaka…) s’étaient rendus utiles dans la conquête du titre, les dirigeants des Bucks ont donc choisi de vieillir sensiblement leur effectif. Pour aller plus loin que l’année dernière, il faudra aussi que les stars de l’équipe, Antetokounmpo en tête, montent encore le niveau d’un cran en playoffs. Pour l’heure, la franchise du Wisconsin a un nouveau statut à assumer : pourra-t-elle dominer la saison régulière une deuxième fois d’affilée ?

Roster : Giannis Antetokounmpo, Eric Bledsoe, Khris Middleton, Brook Lopez, Robin Lopez, Sterling Brown, DJ Wilson, Pat Connaughton, Wesley Matthews, Kyle Korver, George Hill, Ersan Ilyasova, Frank Mason, Dragan Bender, Donte DiVicenzo, Thanasis Antetokounmpo, Jaylen Adams, Luke Maye, Cameron Reynolds, Rayjon Tucker

Head Coach : Mike Budenholzer

General Manager : Jon Horst

Le cinq majeur probable :

Le cinq potentiel des Bucks en 2019/2020
Le cinq potentiel des Bucks en 2019/2020

Forces : défense ; systèmes d’attaque bien rodés autour d’Antetokounmpo ; expérience en sortie de banc

Faiblesses : rebonds offensifs ; absence de plan B solide quand Giannis est bien contenu par la défense adverse

Le pronostic de la rédaction : 2e à l’Est


Les autres previews :

New York Knicks

Phoenix Suns

Chicago Bulls

Memphis Grizzlies

Cleveland Cavaliers

Oklahoma City Thunder

Utah Jazz

Brooklyn Nets

Los Angeles Lakers

Boston Celtics

Los Angeles Clippers

Philadelphia 76ers

Houston Rockets

Golden State Warriors

Toronto Raptors

À lire aussi