Prime Video garde le silence sur les audiences du match Djokovic - Nadal à Roland-Garros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le match Djokovic - Nadal était diffusé sur Prime Video mardi soir. (P. Lahalle/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Amazon Prime Video, qui a diffusé le choc des quarts de finale de Roland-Garros entre Novak Djokovic et Rafael Nadal, n'a pas donné ses audiences. Une habitude pour le diffuseur.

Match de légende ou pas, Amazon Prime Video est resté fidèle à sa réputation mercredi en gardant le secret sur l'audience générée par la diffusion exclusive du choc Djokovic-Nadal sur sa plateforme. En coulisses, il se dit à la fois satisfait du score - sans pour autant le délivrer - et du service technique qui a tenu globalement le choc face à l'afflux de connexions généré par l'accessibilité en gratuit (il fallait néanmoins posséder un compte Amazon) du match tant attendu par les fans français.

Aucune obligation de donner ses audiences pour le sport

Amazon ne fournit qu'un chiffre d'abonnés officiel dans le monde, celui de ses 200 millions de clients au service Prime, payant (5,99 euros par mois) aussi bien pour des services de livraison express que pour l'accès à la plateforme Prime Video. Concernant cette dernière, tout comme ses concurrentes Netflix, Disney + et les autres, la loi lui impose désormais des obligations en matière de financement de la production audiovisuelle et cinématographique française (a minima 20 % de leur chiffre d'affaires réalisé en France).

lire aussi

La présidente de France Télévisions en colère contre la diffusion de Nadal-Djokovic sur Amazon Prime Video

À ce titre, il doit rendre des comptes à l'ARCOM, le nouveau gendarme de l'audiovisuel, en lui fournissant des données concernant ce pan de son activité. Mais en matière de sport, comme pour le Pass Ligue 1, un abonnement additionnel lancé cette saison (80 % des matches de L1 et de Ligue 2), Prime Video n'a aucune obligation particulière de livrer audiences ou nombre d'abonnés.

Néanmoins, en décembre dernier, Alex Green, le patron des sports Europe, assurait que les plus grandes affiches de L1 attiraient « plus d'un million de spectateurs » le dimanche soir. Une façon de rassurer les présidents de club, inquiets d'un possible manque de visibilité. La FFT, elle, n'a pour l'instant pas le droit à cet honneur.

lire aussi

France TV et Prime Video s'arrachent le choc Djokovic - Nadal à Roland-Garros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles