Primoz Roglic remporte le Dauphiné, la 8e étape pour Jonas Vingegaard

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
À Primoz Roglic (à gauche) la victoire au général, à Jonas Vingegaard celle de la dernière étape. (B.Papon/L'Equipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) a remporté le classement général du Dauphiné après avoir laissé la victoire à son coéquipier Jonas Vingegaard à l'arrivée de la 8e et dernière étape, dimanche, sur le Plateau de Solaison.

Après s'être paré du maillot jaune de leader samedi, à Vaujany, Primoz Roglic voulait « finir le travail », dimanche. C'est ce qu'a fait le Slovène dans l'ultime étape du Dauphiné, au terme d'un parcours de 138,8 km qui franchissait deux cols de première catégorie, Plainpalais et la Colombière, et s'est conclu sur le Plateau de Solaison, une dure ascension de 11,3 km (à 9,2 %).

lire aussi

Le classement de l'étape

Roglic, un peu moins à l'aise dans les derniers kilomètres, a laissé la victoire à Jonas Vingegaard. Le Danois finit deuxième du classement général à 40 secondes de son leader. Les deux coureurs ont franchi la ligne main dans la main, pour appuyer un peu plus l'image d'une équipe forte et soudée, intouchable ce dimanche.

lire aussi

Le film de l'étape

Jumbo-Visma a tout maîtrisé

Avant que le duo ne finisse l'étape sans être inquiété par Ben O'Connor (AG2R Citroën), lâché à un peu plus de 5 kilomètres de l'arrivée, les Jumbo-Visma avaient mis la main sur une étape exigeante, marquée par une chaleur estivale (plus de 30 °C). « Tout était sous contrôle, appréciait Roglic au micro d'Eurosport. C'était une journée difficile avec un départ rapide. Les autres étaient tous là mais ont tous sauté un par un, et tout le monde a participé au travail. C'est une journée formidable pour l'équipe. »

lire aussi

Le classement général

Steven Kruijswijk a également été très important dans les premiers kilomètres de l'ascension finale, ainsi que Wout van Aert, plus en amont, qui a par ailleurs fini avec le maillot vert. L'équipe néerlandaise n'a laissé qu'une avance limitée à l'échappée, dont les derniers rescapés (G. Bennett, Storer, Hirt) ont été rejoints à moins de 7 kilomètres de la ligne.

À 32 ans, Primoz Roglic devient le deuxième coureur slovène à figurer au palmarès, douze ans après Janez Brajkovic.

Côté français, David Gaudu, qui pouvait croire à une place sur le podium, a été lâché à 10 km de l'arrivée, finissant à 7'20'', hors du Top 10. « Il y a des jours ou ça ne veut pas, où le corps dit non. J'ai essayé de m'accrocher mais j'ai vu que ça ne le faisait pas. Je suis déçu », a-t-il réagi. Pierre Rolland, auteur d'une semaine pleine, remporte le classement du meilleur grimpeur.

lire aussi

Toute l'actu du cyclisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles