Primoz Roglic, retour sur quatre années de chutes

Le Slovène Primoz Roglic a dû abandonner la Vuelta après être tombé lors de la 16e étape. Entre malchance et manque de maîtrise, le triple vainqueur du Tour d'Espagne a vu quelques belles lignes potentielles de son palmarès s'envoler sur chute ces quatre dernières années.

L'ancien sauteur à skis commence sa carrière professionnelle en 2016 chez Jumbo-NL, à 26 ans. Une bascule vers le cyclisme suite à... une chute survenue sur le sautoir. Une arrivée tardive au vélo qui occasionne forcément un certain manque de dextérité. « Je n'avais aucune technique. La difficulté majeure fut d'apprendre à rouler en peloton. Au moins dans les chronos je pouvais choisir mes trajectoires » déclare-t-il d'ailleurs en 2019.

Comme un symbole, le spécialiste de l'effort solitaire, chutera sur la première étape de son premier tour de France, un prologue humide à Düsseldorf en 2017 où le Slovène faisait partie des outsiders. Mais depuis quatre ans, le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège 2020 cumule les péripéties. Si elles n'ont pas toutes eu le même impact, certaines l'ont peut-être privé de quelques lignes supplémentaires à son palmarès. Retour sur ces moments marquants.

26 mai 2019 : 40 secondes de perdu sur Carapaz sur le Giro

Après avoir confirmé ses bonnes dispositions pour les classements généraux en finissant 4e de la Grande Boucle 2018, Roglic attaque le Tour d'Italie 2019 dans la peau d'un favori après avoir remporté Tirreno-Adriatico et le Tour de Romandie. Il porte le maillot rose cinq jours et lutte avec Richard Carapaz et Vincenzo Nibali pour la victoire finale. Mais lors de la quinzième étape, après un incident mécanique, il chute dans une descente et perd 40 secondes sur le futur vainqueur équatorien, faisant passer son retard de 7 à 47 secondes. Sans conséquence puisque le Slovène craquera un peu dans la dernière semaine en haute montagne pour finalement prendre la troisième place du podium à 2'30" de Carapaz et 1'25" de Nibali, deuxième.

13 septembre 2019 : frayeur(s) sans conséquence pour accrocher sa 1re Vuelta

À deux jours de l'arrivée à Madrid, Primoz Roglic est un solide leader du classement général du Tour d'Espagne. avec près de 3 minutes d'avance sur son dauphin Alejandro Valverde. Pourtant le leader de la Jumbo-Visma aurait pu tout perdre dans une chute à 65 kilomètres de l'arrivée d'une étape plate a priori sans histoire. Gadin fatal à son équipier Tony Martin qui abandonnera, mais sans conséquence pour le futur triple vainqueur de l'épreuve qui avait déjà chuté lors du contre-la-montre par équipe le premier jour.

15 août 2020 : un Critérium du Dauphiné qui s'envole sur chute

Dans un calendrier bouleversé par le Covid, le rouleur grimpeur domine le Critérium du Dauphiné avec 14'' d'avance sur Thibaut Pinot et 21'' sur Guillaume Martin avant la dernière étape. Pourtant, le Slovène fait grise mine. Chutant dans la vallée à 65 kilomètres de l'arrivée, encore, il monte sur le podium protocolaire en boitillant. Il abandonne le lendemain matin avant le dernier jour de course, ne souhaitant prendre aucun risque avant le Tour de France.

14 mars 2021 : une double chute, et Paris-Nice lui glisse entre les doigts

Quelques mois après sa terrible désillusion sur le Tour de France, le Slovène est de nouveau en tête à l'approche de l'arrivée, sur Paris-Nice cette fois. Le récent trentenaire va vivre une dernière journée cauchemardesque. Chutant deux fois à 70 et 25 kilomètres de la ligne, Roglic abandonne ses espoirs de victoires. Il termine même hors du Top 10 de l'épreuve.

28 juin 2021 : une première semaine du Tour de France fatale

Le natif de Trbovlje vient avec des envies de revanche après avoir échoué dans le contre-la-montre à la veille de l'arrivée en 2020. Malheureusement pour lui, ses espoirs dureront trois jours. Une chute, seul, dans le final de 3e étape lui fait déjà perdre près d'une minute sur Tadej Pocagar avant d'abandonner au soir de la huitième étape. Très loin de son rival (+ de 40'), le Slovène déclare : « Ça ne sert à rien de continuer ainsi ».

6 juillet 2022 : le cauchemar de l'étape des pavés après une chute... sur le goudron

Décidément les premières semaines du Tour se suivent et se ressemblent pour le triple vainqueur de la Vuelta. Coleader de son équipe avec Jonas Vingegaard, il chute lourdement lors de la cinquième étape des pavés entre Lille et Arenberg. Une luxation de l'épaule et plus de 2 minutes de perdu au classement général le privent déjà du leadership. Aidant son équipier danois à renverser Pocagar, il abandonnera au départ de la 15e étape, toujours blessé et diminué. Comme les deux saisons précédentes, le Slovène se tourne alors vers le Vuelta pour essayer de rebondir comme il l'a si souvent fait.

6 septembre 2022 : un abandon au moment où il semblait le plus fort

Le coureur de la Jumbo-Visma est sur une bonne dynamique ayant repris 1'07" sur les deux jours de course précédents à Remco Evenepoel. Intenable et plein de panache, Primoz Roglic attaque à 3 kilomètres de la ligne de la 16e étape, presque à la surprise générale. Mais deux mois jour pour jour après sa chute sur le Tour, Primoz Roglic regoûte au bitume. À 200 mètres de la ligne, alors qu'il s'apprête à reprendre encore huit secondes au leader belge de la Vuelta, le champion olympique du contre-la-montre se déporte sur Fred Wright et chute lourdement. Touché physiquement (multiples contusions sur le côté droit) et mentalement, Primoz Roglic ne réalisera pas le quadruple sur le Tour d'Espagne. Une prise de risque qui aurait mérité meilleur sort.

lire aussi

Toute l'actualité de la Vuelta