Le prince Andrew est déchu de ses titres militaires et de ses parrainages

·2 min de lecture

Le prince Andrew a été déchu de ses titres militaires et de ses parrainages d'associations suite à la plainte au civil déposée contre lui par Virginia Giuffre pour abus sexuel, dans la foulée de l'affaire Epstein, et jugée recevable par la justice américaine. Jeudi soir (13 jan. 22), le palais de Buckingham a annoncé que le duc d'York, troisième enfant de la reine Elizabeth II, cessera également d'utiliser le titre Son Altesse Royale.

« Avec l'approbation et l'accord de la reine, les titres militaires et les parrainages royaux du duc d'York ont ​​été rendus à la reine, peut-on lire dans un communiqué officiel. Le duc d'York n'exercera plus aucune fonction publique et défend cette affaire en tant que simple citoyen. »

Le palais n'a donné aucun autre détail, bien qu'une source ait indiqué à la BBC que les parrainages seraient réaffectés à d'autres membres de la famille royale britannique. Le prince Andrew n'a pas encore commenté la décision.

Le père des princesses Beatrice et Eugenie va donc devoir faire face à cette affaire civile pour abus sexuels aux États-Unis après qu'un juge a refusé mercredi de classer l'affaire. L'année dernière, Virginia Giuffre a déposé une plainte contre le prince Andrew, alléguant qu'il l'avait violée et agressée sexuellement alors qu'elle n'avait que 17 ans. Aujourd'hui âgée de 38 ans, elle a affirmé qu'elle avait été victime du défunt milliardaire Jeffrey Epstein, un délinquant sexuel condamné, qui l'avait poussée à avoir des relations sexuelles avec des hommes influents, dont le prince Andrew.

Les avocats du fils de la reine Elizabeth II ont fait valoir que la plainte devrait être classée, car Virginia Giuffre avait signé un accord confidentiel avec Jeffrey Epstein en 2009 dans lequel elle a accepté de ne poursuivre aucun autre accusé éventuel. Mais cette semaine, le juge Lewis A. Kaplan a rejeté leur requête et a décidé que l'affaire devait se poursuivre. Elle pourrait donc être entendue par un tribunal cette année.

Le prince Andrew a démenti à plusieurs reprises ces accusations, notamment lors d'une interview catastrophique avec l'émission de la BBC, Newsnight, fin 2019, dans laquelle il a notamment argué qu'il était atteint d'une maladie l'empêchant de transpirer. Cela prouvait, selon lui, qu'il n'avait pas eu de rapports sexuels avec Virginia Giuffre, qui, de son côté, avait évoqué la sudation importante du prince dans sa déposition.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles