Privé de ses internationaux, Toulon a des manques au poste de pilier gauche

Bruce Devaux, avec le ballon, face à Perpignan. (F. Porcu/L'Équipe)

En l'absence des internationaux Gros et Priso, le RCT titularise Devaux, son troisième pilier gauche et compte sur ses droitiers pour couvrir le poste si besoin.

Le RC Toulon a entamé sa saison avec deux cadors au poste de pilier gauche : Dany Priso (28 ans) et Jean-Baptiste Gros (23 ans). Arrivé cet été de La Rochelle, Priso a disputé huit matches, trois comme titulaire (355 minutes jouées). De son côté, « Jibé » Gros a joué cinq matches, dont quatre en tant que titulaire (181 minutes).


lire aussi

L'UBB avec Yann Lesgourgues et Zack Holmes à la charnière et des revenants de Marcoussis

Cet environnement concurrentiel a relégué Bruce Devaux au troisième rang dans la hiérarchie. Formé au club, il a déjà disputé trois rencontres, dont une comme titulaire face à Clermont (30-29, le 18 septembre, 104 minutes jouées). « J'essaie de comprendre ce qui fait qu'aujourd'hui je joue si peu, a confié Devaux à nos confrères de Var Matin. Mentalement, ce n'est pas évident. Tu te poses des questions et tu n'as pas toutes les réponses. Tu réfléchis, et tu essaies de trouver les clés psychologiques pour garder le cap. »

Mais l'impermanence du sport enseigne la philosophie : Devaux est aujourd'hui devenu indispensable. Il est titulaire dimanche soir, unique « gaucher » de métier disponible dans l'effectif toulonnais. Priso a été sélectionné en Bleu. Gros, censé lui emboîter le pas, s'est fracturé le radial droit lors du dernier match face à Castres (28-20). Florian Fresia (30 ans), opéré de la cheville, est indisponible. « Bruce savait qu'il aurait cette opportunité lors de la fenêtre internationale, assure le talonneur Anthony Étrillard. Il s'est bien préparé. On peut lui faire confiance, ça va matcher ! »

Il y a dix jours, anticipant les départs de Priso et Gros en sélection, Franck Azéma se voulait rassurant : « On a prévu de miser sur nos jeunes et la polyvalence, expliquait le manager varois. Sauf qu'à ce poste spécifique et très exposé aux contacts, il fallait bien trouver une doublure à Devaux. Le duo Azéma-Mignoni a donc fait revenir le jeune Fabio Gonzalez (22 ans) formé au club, jusque-là prêté à Chambéry en Nationale. Dimanche soir, les coaches comptent surtout sur la capacité des piliers droits Beka Gigashvili et Kieran Brookes pour dépanner à gauche. Le Géorgien sera sur le banc varois et se tiendra prêt à succéder à Devaux. « Beka sait tout faire, estime Kieran Brookes, pilier titulaire à droite face à l'UBB. Il a de bonnes mains, plaque beaucoup, porte le ballon. Avec lui c'est comme si on avait un quatrième troisième ligne. »


lire aussi

Toute l'actualité du RCT

Brookes nous a confié se tenir prêt à « roquer » à gauche lui aussi. Durant plusieurs semaines, l'ex international anglais (16 sélections entre 2014 et 2016) a bossé dur avec le préparateur physique Sébastien Bourdin. « Je pèse aujourd'hui 116 kg. Il y a un an j'étais à 128 kg, en Angleterre à 132 kg. Franck et Pierre veulent des piliers modernes, mobiles et disponibles. » Fort de son expérience à Newcastle, Leicester, Northampton et les Wasps, Brookes dit avoir confiance en sa capacité de switcher aisément à gauche : « Ce n'est pas plus facile, juste différent. Une ou deux mêlées suffisent à prendre les repères. À gauche, tu ne pousses que contre un adversaire. Tu cherches à relever le pilier droit. Lui veut te mettre la tête dans le gazon. À gauche, tu te sers surtout de la partie droite de ton corps. Ta poussée est plus dynamique, moins défensive. Je jouerai là où l'équipe a besoin. »

Azéma et Mignoni ont aligné un 6-2 sur le banc : deux trois quarts pour six avants. Parmi eux, l'explosif pilier droit Emerick Setiano pourrait lui aussi être sollicité selon les nécessités du combat.