Privée de Coupe du monde 2023, l'Espagne fait appel devant le TAS

L'Espagne va-t-elle participer à la Coupe du monde 2023 ? (Juan Carlos Rojas/Presse Sport)

La sanction de World Rugby qui a privé l'Espagne de qualification à la Coupe du monde 2023 ne passe pas. La fédération ibérique a décidé d'entamer une procédure auprès du Tribunal Arbitral du Sport.

L'Espagne, qui espère toujours disputer sa première Coupe du monde depuis 1999, joue son va-tout : un recours devant le Tribunal Arbitral du Sport. Les Espagnols avaient été pénalisés d'un retrait de 10 points au tableau de qualification européenne, pour avoir aligné un joueur non éligible.

La présence dans le XV espagnol du pilier Gavin Van Den Berg (26 ans) d'origine sud-africaine avait suscité une plainte de la part de la Roumanie, nation privée de qualification automatique, après avoir terminé juste derrière l'Espagne. Pour être éligible, Van den Berg aurait dû passer 36 mois à résider en Espagne, dont au moins 10 mois chaque année. Or Van den Berg avait passé plus de deux mois hors d'Espagne en 2019.

lire aussi

Le calendrier de la Coupe du monde 2023

L'Espagne avait vu son appel rejeté par une Commission indépendante, le 27 juin dernier. La Roumanie s'était ainsi qualifiée dans la poule B du Mondial 2023, en remplacement de l'Espagne.

Ce lundi matin, suite à une réunion tenue au siège de la Fédération espagnole de rugby (FER), présidée par Mariola Arraiza, l'Espagne a décidé d'entamer une procédure auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) concernant la sanction imposée par la commission judiciaire de World Rugby. Un recours qui a aussi une portée symbolique avant les élections à la tête de la fédération espagnole, le samedi 30 juillet.

lire aussi

Toute l'actualité rugby

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles