Procès Fifa : le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi acquitté, Jérôme Valcke échappe à la prison

·2 min de lecture

Le patron de beIN Media et du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, a été acquitté par la justice suisse dans une affaire de droits télévisés, tandis que l'ancien numéro 2 de la Fifa Jérôme Valcke échappe à la prison et écope de 120 jours-amende avec sursis pour une accusation secondaire.

Jugés en Suisse dans une affaire de droits TV, le patron de beIN Media et du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, a été acquitté, vendredi 30 octobre, tandis que l'ancien numéro 2 de la Fifa Jérôme Valcke a échappé pour sa part à la prison et écopé de 120 jours-amende avec sursis pour une accusation secondaire.

Dans ce dossier, le premier des multiples scandales du football mondial à aboutir à un jugement en Suisse, les deux hommes étaient accusés d'avoir conclu un pacte dans le dos de la Fifa relevant de la "gestion déloyale" et passible de cinq ans de prison.

Dans cette affaire, le parquet avait demandé 28 mois d'emprisonnement contre Nasser Al-Khelaïfi, trois ans contre Jérôme Valcke et 30 mois contre Dinos Deris, un homme d'affaires grec, avec sursis partiel dans les trois cas.

Il s'agissait pour la justice suisse de trancher pour la première fois l'un des multiples scandales qui entourent la Fifa depuis 2015, alors que les États-Unis ont déjà envoyé deux dirigeants latino-américains du football derrière les barreaux pour "racket".

Ancien bras droit du patron déchu de la Fifa Sepp Blatter, Jérôme Valcke se voyait reprocher d'avoir conclu dans le dos de son employeur un pacte avec Nasser Al-Khelaïfi. Pour l'accusation, Jérôme Valcke avait monnayé son soutien à beIN en échange de "l'usage exclusif" d'une luxueuse villa sur la Côte d'Emeraude sarde, achetée pour lui 5 millions d'euros fin 2013 par une société brièvement détenue par Nasser Al-Khelaïfi.

Contenu peut également vous intéresser :