Le procès de l'affaire Laporte-Altrad débute dans une atmosphère déjà électrique

Le premier jour d'audience du procès Laporte-Altrad est immédiatement monté en tension mercredi entre les procureurs d'un côté, Me Vey et Me Collin, les représentants de MM. Altrad et Laporte de l'autre.

Le procès de l'affaire dite Laporte-Altrad s'est ouvert ce mercredi, au deuxième étage du Tribunal correctionnel de Paris dans une ambiance qui n'a pas tardé à devenir électrique. D'abord les usages de procédures : le passage à la barre de chaque prévenu pour confirmer son identité. La présidente Hunault, cordiale, presque chaleureuse, a entamé la lecture des faits reprochés devant MM Rover, Laporte, Atcher, Simon et Altrad, tous debout, côte à côte, face à elle.

Les requêtes des avocats de la défense ont ensuite pu commencer. Les premières demandes de renvoi et de disjonction par l'avocat de Benoît Rover, Me Grazzini, ont été rejetées par la magistrate au terme d'un court délibéré. La demande en nullité des conseils de MM. Rover et Atcher, qui ont plaidé sur l'impossibilité de se défendre tant en raison du laps de temps à leur disposition avant le procès que sur le fond des citations jugées imprécises, a été mise en suspens.

lire aussi

Affaire Laporte-Altrad : Le procès d'un système

La spécificité de la procédure, c'est-à-dire une longue ouverture d'échanges permettant le contradictoire aux avocats de la défense mais sans passage par un juge d'instruction, fut également au coeur des discussions liminaires pour Me Vey, représentant M. Altrad, et Me Collin pour Bernard Laporte.

Le conseil de Mohed Altrad s'est ensuite emparé d'un sujet de procédure ultra-technique autour des fadettes et de l'accès au dossier, soutenu par Me Colin. Un point qui, après débat avec les procureurs, a conduit à une suspension de séance de plus d'une heure. De retour à son siège, la présidente Hunault renvoyait les débats au second jour d'audience, ce jeudi (13h30) le temps de tirer l'affaire au clair.

lire aussi

Toute l'actualité de l'affaire Laporte-Altrad