Procès de l'affaire de la sextape : Karim Benzema passe en défense

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le ping-pong est un sport sans pitié. Surtout quand il est verbal et qu'il se joue sur un parquet. Après les deux plaidoiries de la veille, données par Me Emmanuel Molina, avocat d'Axel Angot, celui qui obtenu la sextape depuis le portable de Valbuena, et Me Tewfik Bouzenoune, qui défend les intérêts de Younès Houass, intermédiaire entre les maîtres-chanteurs et le joueur de l'Olympiakos, cette dernière journée s'ouvre sur celle des avocats de Karim Benzema. D'abord, Me Antoine Vey s'accapare le micro. "Ce qui intéresse les Français ? Le sexe, l'argent, le football ? Sans doute pas le judiciaire. C'est surtout la plongée dans ce monde", explique-t-il. "Mon client n'est pas venu aujourd'hui parce qu'il est comme tout le monde ", justifie-t-il ensuite, sous-entendant ses obligations professionnelles mais…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles