Le procureur suisse Cédric Remund visé par l'enquête pénale contre Gianni Infantino

(P. Caron/L'Équipe)

Selon « Le Monde » et le « Süddeutsche Zeitung » (Allemagne), le procureur fédéral suisse Cédric Remund a été auditionné vendredi comme prévenu dans le cadre de l'affaire Infantino.

La procédure pénale ouverte en juillet 2020 en Suisse contre Gianni Infantino pour « incitation à l'abus d'autorité, à la violation du secret de fonction et à l'action pénale » a connu un rebondissement. Selon les informations du Monde et du Süddeutsche Zeitung, Cédric Remund, procureur fédéral suisse en charge de plusieurs enquêtes concernant la FIFA depuis 2015, a été auditionné vendredi comme prévenu au sujet de trois rencontres secrètes, en 2016 et 2017, entre le président de la FIFA et l'ancien procureur suisse Michael Lauber.

Si la présence de Remund est confirmée, elle pourrait compromettre plusieurs procédures pénales

Magistrat anticorruption au ministère public de la Confédération helvétique (MPC), Cédric Remund avait démenti avoir participé à un rendez-vous le 16 juin 2017 dans une salle de réunion, au premier étage de l'hôtel Schweizerhof à Berne, en compagnie de Gianni Infantino, Michael Lauber, André Marty, ancien porte-parole du MPC, et Rinaldo Arnold, magistrat haut-valaisan et ami d'enfance de d'Infantino. Il avait affirmé avoir pris une journée de congés pour « écrire un article scientifique ». La justice suisse essaie de déterminer s'il a participé à cette réunion, où cinq collations ont été commandées.

Si sa présence est confirmée, elle pourrait compromettre plusieurs procédures pénales. En effet, Cédric Remund a été chargé de l'enquête visant Sepp Blatter et Michel Platini, les anciens présidents de la FIFA et de l'UEFA, dans l'affaire dont ils ont été acquittés du paiement présumé déloyal de deux millions de francs suisses. Il avait interrogé Michel Platini en 2015. Il avait également dirigé l'enquête pénale ouverte en 2016 relative à un contrat douteux signé en 2006 par Gianni Infantino, alors directeur des affaires juridiques de l'UEFA. Cette enquête avait été close en novembre 2017 par Cédric Remund.