Projet de loi Lopmi : L’Assemblée vote ce mardi le texte sur les moyens donnés au ministère de l’Intérieur

NICOLAS MESSYASZ/SIPA

SECURITE - La Nupes est divisée. Le texte a en effet été largement approuvé au Sénat avec des voix des socialistes

Gérald Darmanin va savoir ce mardi jusqu’à quel point son projet de loi Lopmi est accepté. L’Assemblée nationale doit approuver le texte de programmation et d’orientation du ministère de l’Intérieur : 15 milliards d’euros sur cinq ans, et des mesures qui séduisent à droite mais divisent à gauche.

Déjà conforté par un large feu vert au Sénat à majorité de droite (307 voix pour, dont les socialistes, 27 contre), le ministre de l’Intérieur espère une adoption nette lors du vote solennel en fin d’après-midi. Il avait eu beau jeu d’appeler à l' « esprit de concorde », au début de cette première lecture la semaine dernière. Le député LFI Ugo Bernalicis lui avait répondu d’emblée par une motion de rejet, dénonçant la vision d’une police « entre Terminator et Robocop ».

Les opposants au texte y voient des mesures contre les manifestants

Communistes et écologistes ont également combattu le texte dans des échanges parfois tendus avec le ministre. Les trois groupes se dirigent donc vers un vote contre, pas tant à cause des crédits supplémentaires qu’en raison de dispositions qui les accompagnent.

Dans leur viseur, l’extension du nombre de délits qui pourront être assujettis à une amende forfaitaire délictuelle, infligée par un agent en dehors d’un procès, par exemple pour entrave à la circulation r(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Loi sécurité : C’est quoi le problème avec le projet de généralisation de l’amende forfaitaire délictuelle ?
Loi Sécurité : Le Sénat durcit les peines sur les rodéos-urbains et les refus d’obtempérer
Sécurité : Un projet de loi qui prévoit 15 milliards supplémentaires aux mains de l’Assemblée